Un avenir sans faim

Publié le 25 janvier 2011

Qu’est ce que le Forum social mondial ?

Le Forum Social Mondial (FSM) est un espace ouvert de rencontres plurielles, diversifiées, non-gouvernementales et non-partisanes. Ces rencontres de forme décentralisée stimulent le débat, la réflexion, la formulation de propositions, l’échange d’expériences et l’articulation entre les organisations et les mouvements engagés dans des actions concrètes pour la construction d’un autre monde, plus solidaire, démocratique et juste, du niveau local à l’échelle internationale.

Mots-clés :

Le FSM est un espace ouvert, qui permet la confrontation d’idées, l’élaboration d’alternatives à la mondialisation néolibérale, ainsi que l’engagement dans une diversité d’actions. Il n’est ni un mouvement, ni un mouvement de mouvement, mais un espace horizontal. Cette particularité énoncée dans la charte établie suite au premier FSM de Porto Alegre en 2001 se trouve renforcée depuis 2005 avec la consultation des participants sur les thèmes proposés, ainsi que l’auto-organisation des activités proposées par ces derniers.

Pour permettre ce fonctionnement horizontal et démocratique, les participants doivent accepter les principes énoncés dans la charte et notamment ne pas appartenir à un groupe armé, ni représenter un parti politique. Le Forum social, ne s’organise ni autour d’un chef ni de portes paroles officiels et n’émet pas de déclaration finale. La charte permet donc la participation d’un grand nombre de familles d’acteurs qui se retrouvent autour de ces principes. Appartenant à la société civile à divers titre on retrouve aussi bien des associations de niveau local que des ONG de dimension internationale, des syndicats, des groupes de défense de l’environnement, des organisations de femmes, des médias alternatifs.

L’implication du CCFD-Terre solidaire

Le CCFD-Terre Solidaire contribue à ce processus à tous les niveaux : en participant au Conseil International (où il représente la CIDSE), en soutenant l’organisation des forums sociaux locaux, régionaux et continentaux dans les pays du Sud, en appuyant l’organisation du Forum Social Mondial (soutien au Comité d’organisation local), et en y participant activement. Les délégations du CCFD-Terre solidaire aux FSM se composent de représentants de l’association, de bénévoles du réseau, de salariés, et d’une délégation de partenaires. En effet, le FSM est un temps fort qui permet au CCFD-Terre solidaire aux partenaires d’élargir leurs réflexions, leurs alliances, leurs initiatives.

L’implication du CCFD aux Forum sociaux mondiaux a accompagné l’élargissement et la croissance de ces derniers. De deux salariés et quatre partenaires du Sud lors du FSM de 2001, la participation atteint pour 2009, huit salariés, dix sept bénévoles du Réseau, quatre représentants des MSE et deux représentants du bureau national ainsi que 12 partenaires du Sud.

Nos projets

15 septembre 2017 ITECA

Irma, Maria : solidaires avec les peuples des Caraïbes !

Au cours de leurs passages, les ouragans Irma et Maria ont causé des dégâts considérables dans les Caraïbes. A Haïti et à Cuba, les (...)

15 septembre 2017 ITECA

Haiti : La culture de la mangue m’a permis d’aller à l’école (témoignage)

Ovalson OVID a 24 ans et vit près de la ville de Gros Morne à Haiti. Il raconte tout ce que lui a permis de faire l’association locale (...)

12 septembre 2017

En vacances avec des demandeurs d’asile au Pays basque (diaporama)

Inviter des familles de demandeurs d’asile à passer des vacances ensemble ? C’est le pari relevé au mois d’août par des bénévoles du (...)

S’informer

16 octobre 2017

10 ans après les émeutes de la faim, où en sont les engagements internationaux ? (rapport)

Dans son rapport intitulé « La faim justifie les moyens ! », le CCFD-Terre Solidaire constate la montée de l’insécurité alimentaire dans le (...)

13 octobre 2017

En Irak, la société civile appelle fermement au dialogue

Des associations du Kurdistan, de Bagdad et d’autres régions en Irak s’inquiètent de voir monter les risques de guerre. Elles font entendre (...)

12 octobre 2017

Madagascar : Libération immédiate demandée pour le militant Raleva

M. Raleva, défenseur des droits environnementaux, est emprisonné à Madagascar depuis le 27 septembre 2017. Son tort : s’être opposé à un (...)