Un avenir sans faim
dossier

FSM 2002 (Porto Alegre, Brésil)

Le deuxième Forum Social Mondial a été une réussite à plusieurs niveaux. Quantitativement, 50 000 personnes ont participé dont 15 000 délégués de 5000 organisations différentes et de 120 pays. Dans l’ensemble, l’ampleur a été trois fois plus importante que lors du premier Forum. Ce deuxième Forum a marqué le passage de la critique altermondialiste, alors appelée antimondialiste, à la proposition d’alternatives concrètes au modèle néolibéral.

Lire la suite

15 février 2002

2002, Porto Alegre, Brésil

Le deuxième Forum Social Mondial a été une réussite à plusieurs niveaux. Quantitativement, 50 000 personnes ont participé dont 15 000 (...)

Nos projets

15 septembre 2017 ITECA

Irma, Maria : solidaires avec les peuples des Caraïbes !

Au cours de leurs passages, les ouragans Irma et Maria ont causé des dégâts considérables dans les Caraïbes. A Haïti et à Cuba, les (...)

15 septembre 2017 ITECA

Haiti : La culture de la mangue m’a permis d’aller à l’école (témoignage)

Ovalson OVID a 24 ans et vit près de la ville de Gros Morne à Haiti. Il raconte tout ce que lui a permis de faire l’association locale (...)

12 septembre 2017

En vacances avec des demandeurs d’asile au Pays basque (diaporama)

Inviter des familles de demandeurs d’asile à passer des vacances ensemble ? C’est le pari relevé au mois d’août par des bénévoles du (...)

S’informer

16 octobre 2017

10 ans après les émeutes de la faim, où en sont les engagements internationaux ? (rapport)

Dans son rapport intitulé « La faim justifie les moyens ! », le CCFD-Terre Solidaire constate la montée de l’insécurité alimentaire dans le (...)

13 octobre 2017

En Irak, la société civile appelle fermement au dialogue

Des associations du Kurdistan, de Bagdad et d’autres régions en Irak s’inquiètent de voir monter les risques de guerre. Elles font entendre (...)

12 octobre 2017

Madagascar : Libération immédiate demandée pour le militant Raleva

M. Raleva, défenseur des droits environnementaux, est emprisonné à Madagascar depuis le 27 septembre 2017. Son tort : s’être opposé à un (...)