Publié le 27.01.2011 • Mis à jour le 09.07.2012

Demain, pourrons-nous encore accueillir les étrangers ?

Ne laissons pas fragiliser le droit de l’étranger

Paris, le 27 janvier 2011

Depuis juin 2010, cinquante organismes chrétiens* ont signé l’appel « Ne laissons pas fragiliser le droit de l’étranger » et interpellent leurs élus sur le projet de loi « immigration, intégration et nationalité ».

Pour ces acteurs chrétiens de la solidarité, ce nouveau projet de loi, parce qu’il porte atteinte aux droits à la justice, à la dignité et encore plus fondamentalement au droit à la vie des étrangers, est inacceptable en l’état. Durci puis voté le 12 octobre par les députés, il est soumis aux sénateurs qui l’examineront en séance publique à partir du 2 février.

Pour alerter ces derniers et leur faire connaître leur position, les organismes chrétiens leur ont envoyé des cartes de vœux en janvier à partir de l’Épiphanie. Le dessin qui y figure met en scène les rois mages ramenés de force à la frontière par un policier. Le texte insiste sur trois points du projet de loi particulièrement choquants : l’administration prendra le pas sur la justice ; les étrangers sans papiers seront considérés comme des criminels ; et des étrangers malades ne seront plus soignés.

Pour que ces vœux reçoivent une réponse concrète, le mardi 1er février de 16h30 à 17h15, les présidents des associations initiatrices de l’appel « Ne laissons pas fragiliser le droit de l’étranger » seront reçus par des sénateurs de divers courants politiques. Pendant ce temps, de 16h00 à 17h30, des manifestants des divers organismes se réuniront devant le Sénat et partageront la galette des rois.

Après avoir été reçus par les sénateurs,
les présidents associatifs tiendront à la sortie du Sénat un point presse :
Mardi 1er février 2011 à 17h15
devant le Sénat

Sont prévus François WALTER (Acat), François SOULAGE (Secours Catholique), Patrick PEUGEOT (Cimade), Guy AURENCHE (CCFD-Terre Solidaire), un représentant de la FEP, Père Bernard FONTAINE (pour les catholiques), le Pasteur Claude BATY (pour les protestants) et le Père Nicolas LACAILLE (représentant orthodoxe).

Télécharger le communiqué de presse (pdf)

Télécharger la carte de voeux (pdf)

S’informer

5 février 2019

Au Mexique, une maison d’accueil pour personnes migrantes victimes de violence

307 - DECEMBRE

La Casa Mambré, soutenue par le CCFD-Terre Solidaire, permet aux migrants victimes de violences de souffler et de se projeter à nouveau (...)

5 février 2019

Comment les migrants maliens soutiennent le développement de leur pays d’origine

Représentant près d’un tiers de la population du Mali, la diaspora joue un rôle majeur dans le développement du pays. L’association GRDR, (...)

1er février 2019

Migrants en Méditerranée : Lettre ouverte aux Ministres de l’Intérieur et de la Justice sur les procédures de débarquement

Migrations : Adopter des procédures européennes de débarquement rapides et prévisibles Paris, jeudi 31 janvier 2019. Monsieur (...)

Nos projets

11 janvier 2019

Mexique : sur les routes de l’exil, une femme et deux hommes témoignent

Manolo, Octavio, et Malvina ont trouvé refuge à la Casa Mambré, un point d’accueil créé par les sœurs scalabriniennes au Mexique et soutenu (...)

30 novembre 2018

Accorder l’humain et la planète, les initiatives qui marchent ! (carte interactive)

Il peut sembler difficile d’articuler écologie et droits humains. Pourtant, le CCFD-Terre Solidaire accompagne ses partenaires dans le (...)

5 avril 2018

Au Mexique, les familles de disparus témoignent et s’organisent (vidéo témoignage)

A la veille de l’élection présidentielle au Mexique, n’oublions pas les personnes disparues. Selon la société civile, au moins 180 000 (...)