Noël contre la faim

Publié le 27.01.2011 • Mis à jour le 09.07.2012

Demain, pourrons-nous encore accueillir les étrangers ?

Ne laissons pas fragiliser le droit de l’étranger

Paris, le 27 janvier 2011

Depuis juin 2010, cinquante organismes chrétiens* ont signé l’appel « Ne laissons pas fragiliser le droit de l’étranger » et interpellent leurs élus sur le projet de loi « immigration, intégration et nationalité ».

Pour ces acteurs chrétiens de la solidarité, ce nouveau projet de loi, parce qu’il porte atteinte aux droits à la justice, à la dignité et encore plus fondamentalement au droit à la vie des étrangers, est inacceptable en l’état. Durci puis voté le 12 octobre par les députés, il est soumis aux sénateurs qui l’examineront en séance publique à partir du 2 février.

Pour alerter ces derniers et leur faire connaître leur position, les organismes chrétiens leur ont envoyé des cartes de vœux en janvier à partir de l’Épiphanie. Le dessin qui y figure met en scène les rois mages ramenés de force à la frontière par un policier. Le texte insiste sur trois points du projet de loi particulièrement choquants : l’administration prendra le pas sur la justice ; les étrangers sans papiers seront considérés comme des criminels ; et des étrangers malades ne seront plus soignés.

Pour que ces vœux reçoivent une réponse concrète, le mardi 1er février de 16h30 à 17h15, les présidents des associations initiatrices de l’appel « Ne laissons pas fragiliser le droit de l’étranger » seront reçus par des sénateurs de divers courants politiques. Pendant ce temps, de 16h00 à 17h30, des manifestants des divers organismes se réuniront devant le Sénat et partageront la galette des rois.

Après avoir été reçus par les sénateurs,
les présidents associatifs tiendront à la sortie du Sénat un point presse :
Mardi 1er février 2011 à 17h15
devant le Sénat

Sont prévus François WALTER (Acat), François SOULAGE (Secours Catholique), Patrick PEUGEOT (Cimade), Guy AURENCHE (CCFD-Terre Solidaire), un représentant de la FEP, Père Bernard FONTAINE (pour les catholiques), le Pasteur Claude BATY (pour les protestants) et le Père Nicolas LACAILLE (représentant orthodoxe).

Télécharger le communiqué de presse (pdf)

Télécharger la carte de voeux (pdf)

S’informer

8 décembre 2017

Au Mexique, le Prix National des Droits Humains 2017 décerné à notre partenaire Miguel Gandara, président de Serapaz

Avec tous les membres de Serapaz, le CCFD-Terre Solidaire se réjouit de voir le Prix National des Droits Humains au Mexique décerné à son (...)

7 novembre 2017

Paradise papers : les paradis fiscaux, comme l’île Maurice, sont une entrave aux droits humains (témoignage)

Dossier : Vers un traité contre l’impunité des multinationales

Chaque année, l’Ile Maurice, véritable paradis fiscal, doit renoncer à des investissements dans le secteur de la santé et de l’éducation. (...)

25 octobre 2017

Droits humains : vers un règlement contraignant pour les multinationales ?

Dossier : Vers un traité contre l’impunité des multinationales

Un projet de traité international pour en finir avec l’impunité des multinationales a été présenté fin octobre 2017 à l’Onu. Une étape (...)

Nos projets

12 septembre 2017

En vacances avec des demandeurs d’asile au Pays basque (diaporama)

Inviter des familles de demandeurs d’asile à passer des vacances ensemble ? C’est le pari relevé au mois d’août par des bénévoles du (...)

28 octobre 2016

COP22 : "l’Odyssée des alternatives Ibn Battûta", une flottille pour la justice climatique

Plusieurs associations et mouvements citoyens d’Afrique et d’Europe ont choisi de faire de l’avant-COP22 un temps fort de la mobilisation (...)

8 août 2016 AZHAR

Au Mali, l’association Azhar soutient les initiatives Touaregs contribuant au vivre-ensemble

Assinamar Ag Rousmane est coordinateur de programme au sein de l’ONG Azhar, soutenue par le CCFD-Terre Solidaire depuis sa création en (...)