Noël contre la faim

Publié le 1er mai 2006

L’immigration est un facteur d’insécurité

Les statistiques semblent parler d’elles-mêmes : alors que les étrangers forment 7% de la population française, ils représentent 20% des personnes interpellées et des détenus des prisons. Les étrangers sont-ils tous des délinquants ?

• Savoir décrypter les statistiques
Les étrangers sont surreprésentés dans les catégories de population les plus jeunes, les plus masculines et les plus pauvres. Or l’appartenance à ces catégories est un facteur sociologique important de l’entrée dans la délinquance, que l’on soit français ou né ailleurs. Leur jeunesse, leur pauvreté et leur genre expliquent que les étrangers soient confrontés à la délinquance.

• Un délit spécifique pour les étrangers

La condition même d’étranger expose à la délinquance car la France pénalise le séjour irrégulier, contrairement à d’autres pays voisins. Ainsi, si on enlève les 65 000 atteintes à la législation sur les étrangers, « on retrouve grosso modo la même proportion d’étrangers que pour les autres résidents en France », constate Alain Bauer, de l’Observatoire national de la délinquance*.

* Libération, 28/04/2006.

Nos projets

12 septembre 2017

En vacances avec des demandeurs d’asile au Pays basque (diaporama)

Inviter des familles de demandeurs d’asile à passer des vacances ensemble ? C’est le pari relevé au mois d’août par des bénévoles du (...)

12 juillet 2017

Sri Lanka : appuyer les pêcheurs face à l’accaparement du littoral

Développer le pays. Si le mot d’ordre du gouvernement sri lankais parait louable, les bénéfices de cette politique restent trop souvent (...)

12 juillet 2017

Sri Lanka : aider les personnes déplacées par la guerre, en particulier les veuves

Après des années d’un long conflit meurtrier, l’association sri lankaise Nafso accompagne le retour des personnes déplacées par la guerre, (...)

S’informer

20 février 2018

Etats généraux des migrations : pour un changement radical de la politique migratoire

Partout en France, de simples personnes, des associations ou des collectifs s’organisent pour dénoncer la politique actuelle inacceptable (...)

1er février 2018

Au Brésil, le port industriel de Suape est une zone de non droits

Dossier : Vers un traité Onu contre l’impunité des multinationales

Depuis 1975, les ONG brésiliennes se battent contre la construction puis l’extension du complexe industriel portuaire de Suape, devenue (...)

1er janvier 2018

En Colombie, une commission pour faire la vérité sur le conflit- Francisco De Roux

FDM n°302

Responsable de la communauté jésuite de Colombie depuis 2008, ancien directeur du Cinep/PPP, partenaire du CCFD-Terre Solidaire, (...)