Un avenir sans faim

Publié le 1er mai 2006

Codéveloppement, aide au retour...

Les aides au retour
Dès la fin des années 1970, la volonté de réguler l’immigration a été articulée au des immigrés dans leur pays. Différents dispositifs sont alors mis en place, comme le « million Stoléru » qui propose 10 000 francs aux travailleurs immigrés pour qu’ils rentrent dans leur pays d’origine.
Ces dispositifs n’ont touché qu’un nombre infime de personnes et échouent à créer une véritable incitation au retour.

Codéveloppement

Dans les années 1990, les politiques de contrôle de l’immigration s’emparent du concept de codéveloppement : une coopération entre le pays d’accueil et d’origine avec, comme cheville ouvrière, les migrants installés dans le pays d’accueil.

L’idée est de mettre leurs compétences et leurs ressources au service du développement de leur pays d’origine. Mais le codéveloppement est le plus souvent mis au service de l’objectif principal du ministère de l’Intérieur : tarir à la source le flux d’émigrants en réduisant la pauvreté.

Dans cette perspective, les accords de coopération avec pays d’émigration incluent de plus en plus souvent des conditions relatives à la contribution à la lutte contre l’émigration clandestine et à la réadmission de leurs ressortissants en expulsés de France.

Nos projets

12 septembre 2017

En vacances avec des demandeurs d’asile au Pays basque (diaporama)

Inviter des familles de demandeurs d’asile à passer des vacances ensemble ? C’est le pari relevé au mois d’août par des bénévoles du (...)

12 juillet 2017 Nafso

Sri Lanka : appuyer les pêcheurs face à l’accaparement du littoral

Développer le pays. Si le mot d’ordre du gouvernement sri lankais parait louable, les bénéfices de cette politique restent trop souvent (...)

12 juillet 2017 Nafso

Sri Lanka : aider les personnes déplacées par la guerre, en particulier les veuves

Après des années d’un long conflit meurtrier, l’association sri lankaise Nafso accompagne le retour des personnes déplacées par la guerre, (...)

S’informer

25 septembre 2017

Au Mexique, la disparition de 43 étudiants reste toujours impunie

Il y a trois ans, le 26 septembre 2014, 43 étudiants mexicains disparaissaient près de la ville d’Iguala. Une loi sur les disparitions est (...)

22 septembre 2017

Alerte : coupe budgétaire pour les ONG

Une importante coupe budgétaire va affecter les ONG françaises engagées dans la solidarité internationale. Cette décision inadmissible (...)

24 juillet 2017

Brésil : une mère obtient justice pour son fils, jeune noir des favelas, assassiné (témoignage)

Marcia de Oliveira Silva Jacintho a perdu son fils de 16 ans assassiné en 2002 par des policiers de Rio de Janeiro. Accompagnée par la (...)