Noël contre la faim

Publié le 1er mai 2006

Régularisations

Combler un vide juridique
Depuis qu’elle a stoppé l’immigration de travail, la France a procédé à deux importantes opérations de régularisations. Celles-ci donnent un statut légal à des sans-papiers et apportent une reconnaissance juridique à des personnes qui de facto vivent et /ou travaillent sur le territoire.

En 1982-83, lorsque que la France réalise que les immigrés des Trente Glorieuses ne sont pas candidats au retour, le gouvernement régularise 130 000 personnes.

En 1997, 80 000 personnes ont été régularisées (sur 130 000 demandes).
Une partie de ces personnes se trouvaient dans une situation de non-droit créées par les lois précédentes (en situation irrégulière et inexpulsables).

Dans les pays voisins
Des pays voisins ont procédé à des régularisations beaucoup plus massives.

En Espagne, alors que le gouvernement publiait un rapport sur la contribution des immigrés au 3,8% de croissance nationale, 700 000 clandestins obtenaient des papiers (sur une population totale de 41 millions de personnes).

En Italie, les premières régularisations remontent à 1988 (118 000) et 1990 (235 000), avec le début de l’immigration clandestine de masse.
Entre fin 2002 et 2003, 634 000 personnes ont été régularisées.

Nos projets

12 septembre 2017

En vacances avec des demandeurs d’asile au Pays basque (diaporama)

Inviter des familles de demandeurs d’asile à passer des vacances ensemble ? C’est le pari relevé au mois d’août par des bénévoles du (...)

12 juillet 2017 Nafso

Sri Lanka : appuyer les pêcheurs face à l’accaparement du littoral

Développer le pays. Si le mot d’ordre du gouvernement sri lankais parait louable, les bénéfices de cette politique restent trop souvent (...)

12 juillet 2017 Nafso

Sri Lanka : aider les personnes déplacées par la guerre, en particulier les veuves

Après des années d’un long conflit meurtrier, l’association sri lankaise Nafso accompagne le retour des personnes déplacées par la guerre, (...)

S’informer

8 décembre 2017

Au Mexique, le Prix National des Droits Humains 2017 décerné à notre partenaire Miguel Gandara, président de Serapaz

Avec tous les membres de Serapaz, le CCFD-Terre Solidaire se réjouit de voir le Prix National des Droits Humains au Mexique décerné à son (...)

7 novembre 2017

Paradise papers : les paradis fiscaux, comme l’île Maurice, sont une entrave aux droits humains (témoignage)

Dossier : Vers un traité Onu contre l’impunité des multinationales

Chaque année, l’Ile Maurice, véritable paradis fiscal, doit renoncer à des investissements dans le secteur de la santé et de l’éducation. (...)

6 novembre 2017

Paradise Papers : pourquoi les Etats doivent reprendre la main face aux multinationales

Les Paradise Papers révèlent des scandales d’une ampleur inédite concernant les pratiques de riches particuliers, d’hommes d’État et de (...)