Noël contre la faim

Publié le 1er mai 2006

Rétention, expulsions...

Situation irrégulière
On estime le nombre d’étrangers en situation irrégulière à 400 000 en France.

Quota d’expulsions
Depuis 2005, le ministère de l’Intérieur a décidé de fixer des quotas de reconduite effective à la frontière a un niveau beaucoup plus élevé. Le nombre de reconduites à la frontière était de 10 000 en 2000 ; il était fixé à 26 000 en 2006.

Même à ce rythme, cette « solution » ne concerne que 6,5% des illégaux. Elle n’est donc pas suffisante pour régler le problème.

En revanche, cette obligation conduit à généraliser la surveillance des personnes « d’apparence étrangère », l’organisation de pièges, de contrôle systématique dans certains lieux propices (distribution de soupe populaire...).

La rétention
Chaque année en France, environ 30 000 étrangers sont enfermés en attente d’une expulsion. Leur délit est de ne pas avoir de titre de séjour.
S’il fait l’objet d’une mesure d’éloignement (obligatoire de quitter le territoire ou arrêté d’expulsion), un sans-papiers peut être placé dans un centre de rétention administrative, le temps nécessaire à l’organisation de l’expulsion (durée maximale de 32 jours). Il y aurait une vingtaine de centres de rétention en France.

Nos projets

12 septembre 2017

En vacances avec des demandeurs d’asile au Pays basque (diaporama)

Inviter des familles de demandeurs d’asile à passer des vacances ensemble ? C’est le pari relevé au mois d’août par des bénévoles du (...)

12 juillet 2017

Sri Lanka : aider les personnes déplacées par la guerre, en particulier les veuves

Après des années d’un long conflit meurtrier, l’association sri lankaise Nafso accompagne le retour des personnes déplacées par la guerre, (...)

28 octobre 2016

COP22 : "l’Odyssée des alternatives Ibn Battûta", une flottille pour la justice climatique

Plusieurs associations et mouvements citoyens d’Afrique et d’Europe ont choisi de faire de l’avant-COP22 un temps fort de la mobilisation (...)

S’informer

20 April 2018

Au Niger : demande de libération immédiate pour les représentants de la société civile arrêtés

Au Niger, deux vagues d’arrestations viennent de cibler des acteurs de la société civile protestant contre la nouvelle loi de finance 2018 (...)

5 avril 2018

Au Mexique, les familles de disparus témoignent et s’organisent (vidéo témoignage)

Selon la société civile, au moins 180 000 personnes sont portées disparues au Mexique. Démunies face à des autorités corrompues et liées au (...)

3 avril 2018

Déclaration de solidarité envers le père Amaro et la Commission pastorale de la terre

Le 27 mars 2018, le père Amaro Lopes de Sousa, agent de la Commission pastorale de la terre et curé au Brésil, a été arrêté et incarcéré. (...)