Noël contre la faim

Publié le 1er mai 2006

Rétention, expulsions...

Situation irrégulière
On estime le nombre d’étrangers en situation irrégulière à 400 000 en France.

Quota d’expulsions
Depuis 2005, le ministère de l’Intérieur a décidé de fixer des quotas de reconduite effective à la frontière a un niveau beaucoup plus élevé. Le nombre de reconduites à la frontière était de 10 000 en 2000 ; il était fixé à 26 000 en 2006.

Même à ce rythme, cette « solution » ne concerne que 6,5% des illégaux. Elle n’est donc pas suffisante pour régler le problème.

En revanche, cette obligation conduit à généraliser la surveillance des personnes « d’apparence étrangère », l’organisation de pièges, de contrôle systématique dans certains lieux propices (distribution de soupe populaire...).

La rétention
Chaque année en France, environ 30 000 étrangers sont enfermés en attente d’une expulsion. Leur délit est de ne pas avoir de titre de séjour.
S’il fait l’objet d’une mesure d’éloignement (obligatoire de quitter le territoire ou arrêté d’expulsion), un sans-papiers peut être placé dans un centre de rétention administrative, le temps nécessaire à l’organisation de l’expulsion (durée maximale de 32 jours). Il y aurait une vingtaine de centres de rétention en France.

Nos projets

12 septembre 2017

En vacances avec des demandeurs d’asile au Pays basque (diaporama)

Inviter des familles de demandeurs d’asile à passer des vacances ensemble ? C’est le pari relevé au mois d’août par des bénévoles du (...)

12 juillet 2017

Sri Lanka : appuyer les pêcheurs face à l’accaparement du littoral

Développer le pays. Si le mot d’ordre du gouvernement sri lankais parait louable, les bénéfices de cette politique restent trop souvent (...)

12 juillet 2017

Sri Lanka : aider les personnes déplacées par la guerre, en particulier les veuves

Après des années d’un long conflit meurtrier, l’association sri lankaise Nafso accompagne le retour des personnes déplacées par la guerre, (...)

S’informer

1er janvier 2018

En Colombie, une commission pour faire la vérité sur le conflit- Francisco De Roux

302 - Novembre-Décembre

Responsable de la communauté jésuite de Colombie depuis 2008, ancien directeur du Cinep/PPP, partenaire du CCFD-Terre Solidaire, (...)

8 décembre 2017

Au Mexique, le Prix National des Droits Humains 2017 décerné à notre partenaire Miguel Gandara, président de Serapaz

Avec tous les membres de Serapaz, le CCFD-Terre Solidaire se réjouit de voir le Prix National des Droits Humains au Mexique décerné à son (...)

7 novembre 2017

Paradise papers : les paradis fiscaux, comme l’île Maurice, sont une entrave aux droits humains (témoignage)

Dossier : Vers un traité Onu contre l’impunité des multinationales

Chaque année, l’Ile Maurice, véritable paradis fiscal, doit renoncer à des investissements dans le secteur de la santé et de l’éducation. (...)