Publié le 1er mai 2006

Enfermement, éloignement

En France, le séjour irrégulier est un délit passible de peines d’emprisonnement et d’interdiction du territoire. La lutte contre l’immigration clandestine conduit le gouvernement à fixer des quotas en matière d’expulsion : une logique qui dérive vers la traque aux sans-papiers et leur enfermement systématique.

- L’enfermement traumatise et humilie. Il ne doit être qu’un dernier recours après l’épuisement des autres modalités d’éloignement (négociation, assignation à résidence)

- Il faut mettre fin à la logique des chiffres et des quotas.

Nos projets

11 janvier 2019

Mexique : sur les routes de l’exil, une femme et deux hommes témoignent

Manolo, Octavio, et Malvina ont trouvé refuge à la Casa Mambré, un point d’accueil créé par les sœurs scalabriniennes au Mexique et soutenu (...)

30 novembre 2018

Accorder l’humain et la planète, les initiatives qui marchent ! (carte interactive)

Il peut sembler difficile d’articuler écologie et droits humains. Pourtant, le CCFD-Terre Solidaire accompagne ses partenaires dans le (...)

5 avril 2018

Au Mexique, les familles de disparus témoignent et s’organisent (vidéo témoignage)

A la veille de l’élection présidentielle au Mexique, n’oublions pas les personnes disparues. Selon la société civile, au moins 180 000 (...)

S’informer

5 février 2019

Au Mexique, une maison d’accueil pour personnes migrantes victimes de violence

307 - DECEMBRE

La Casa Mambré, soutenue par le CCFD-Terre Solidaire, permet aux migrants victimes de violences de souffler et de se projeter à nouveau (...)

5 février 2019

Comment les migrants maliens soutiennent le développement de leur pays d’origine

Représentant près d’un tiers de la population du Mali, la diaspora joue un rôle majeur dans le développement du pays. L’association GRDR, (...)

1er février 2019

Migrants en Méditerranée : Lettre ouverte aux Ministres de l’Intérieur et de la Justice sur les procédures de débarquement

Migrations : Adopter des procédures européennes de débarquement rapides et prévisibles Paris, jeudi 31 janvier 2019. Monsieur (...)