Publié le 08.06.2017 • Mis à jour le 12.06.2017

A lire "Un royaume d’olives et de cendres" par 25 grands écrivains

1967-2017 : Faire face à l'occupation (article n°2)

L’ONG israélienne « Breaking the Silence », partenaire du CCFD-Terre Solidaire, a demandé à 25 écrivains du monde entier de se rendre dans les Territoires occupés. Ils en sont revenus avec 26 histoires courtes à découvrir dans un livre sorti le 1er juin 2017 aux éditions Robert Laffont. A retrouver notamment le récit de l’auteure française Mayliss de Kerangal


50 ans après la guerre des Six-Jours en 1967 et l’occupation de la Cisjordanie par Israël, que signifie, au quotidien, vivre dans les Territoires occupés ?

« Le checkpoint incarne l’occupation, il la symbolise, il la manifeste. Chaque passage rappelle aux Palestiniens de H2 [à Hébron] qu’ils sont soumis au pouvoir des militaires, qu’ils sont occupés ; chaque passage appuie là ou ça fait mal. Comme un point de contention sur un corps congestionné, une pression sur un corps douloureux, sur un corps qui déborde. » Maylis de Kerangal.

Ayelet Waldman et Michael Chabon se sont associés à l’ONG israélienne « Breaking the Silence » pour demander à 24 brillants écrivains du monde entier de se rendre dans les Territoires occupés afin de témoigner du quotidien de ceux et de celles qui y vivent, et de réfléchir, de l’intérieur, au conflit israélo-arabe.

Voir la vidéo de présentation :

i

A travers leurs récits, on entre dans les villes occupées, dans les maisons, on partage les inquiétudes des Palestiniens, leurs combats, leurs humiliations, leurs difficultés à se déplacer, à étudier, à avoir une vie sociale.

Ce livre est aussi un état des lieux des guerres qui déchirent deux peuples, des tensions historiques, géopolitiques et économiques, et d’une politique gouvernementale israélienne toujours plus invasive.

Ces 26 histoires racontent le coût humain de l’occupation.

1967-2017 : Faire face à l’occupation

Le 10 juin 1967 Israël remportait contre les armées arabes une victoire se traduisant par la conquête de nouveaux territoires : Jérusalem Est (dont la vieille ville), la Cisjordanie, Gaza, le Golan, et le Sinaï.
A l’exception du Sinaï qui sera restitué à l’Egypte, les habitants de ces territoires vivent depuis cinquante ans sous occupation et/ou domination israélienne.
De juin à décembre 2017, le CCFD-Terre Solidaire relaie les initiatives de ses partenaires palestiniens et israéliens qui font face à cette situation.
A lire aussi : En Palestine, soigner une société traumatisée

S’informer

19 juin 2018

La paix en Colombie encore davantage fragilisée par l’élection d’Ivan Duque

L’élection à la tête de l’Etat en Colombie d’Ivan Duque, représentant de la droite conservatrice, inquiète la société civile. Que va-t-il (...)

13 June 2018

Au Tchad : la société civile s’organise pour construire la paix

Le Tchad est rongé par les tensions intercommunautaires construites et instrumentalisées par des leaders politiques et religieux. La (...)

6 June 2018

Gaza : "Nous voulons juste essayer de nous construire une vie" (témoignage)

Nous avons recueilli le témoignage de Majeda Al-Saqqa, à Gaza. Elle explique comment elle a vécu les manifestations pacifiques de ces (...)

Nos projets

6 mars 2018

Liban : à l’école avec les enfants réfugiés syriens (vidéo)

Aujourd’hui un enfant syrien sur deux réfugié au Liban n’a pas accès à l’enseignement. Le CCFD-Terre Solidaire appuie les initiatives de la (...)

15 décembre 2017

A Jérusalem, une association d’archéologues israéliens dénonce l’utilisation politique des fouilles

Créée par des archéologues, l’association Emek Shaveh est une organisation israélienne qui vise à sensibiliser le public, les journalistes et (...)

21 juin 2017

En Cisjordanie, l’agroécologie est porteuse d’alternatives

299 Juin

En Cisjordanie l’agriculture paysanne palestinienne est entravée par le poids de l’occupation, l’accaparement des terres les plus fertiles (...)