Publié le 02.04.2013 • Mis à jour le 11.09.2015

Adoption du Traité sur le Commerce des Armes aux Nations Unies

Le CCFD-Terre Solidaire se réjouit de l’adoption, aujourd’hui, du Traité international sur le commerce des armes par l’Assemblée générale des Nations unies.

« La société civile récolte aujourd’hui les fruits de plus de quinze ans de mobilisation. Elle peut se féliciter d’avoir participé à l’écriture d’un traité crucial dans l’histoire du droit international. Ce traité est non seulement un signal fort envoyé aux dictateurs qui oppriment leurs populations par le biais des armes mais aussi un avertissement lancé à tous les pays acteurs de ce commerce international, dont les retombées économiques atteignent au moins 100 milliards de dollars par an. L’heure de la régulation, de la responsabilité et de la redevabilité a enfin sonné », explique Zobel Behalal, chargé de plaidoyer Paix et Conflits du CCFD-Terre Solidaire, qui a participé aux négociations à New York.

Pour le CCFD-Terre Solidaire, membre de la plateforme « Contrôlez les armes », le vote massif en faveur de ce traité signifie que le monde est prêt pour une responsabilisation des pratiques dans le commerce international des armes. « Sans attendre l’entrée en vigueur de cet instrument, les Etats doivent radicalement changer de comportement. Ainsi, les transferts irresponsables d’armes qui plongent par exemple les populations syriennes et sahéliennes dans le désespoir, doivent cesser » poursuit Zobel Behalal.

Le vote de ce jour met en minorité l’Iran, la Corée du Nord et la Syrie qui ont empêché jeudi dernier l’adoption de ce traité par consensus. C’est une victoire pour les droits de l’homme.

Le CCFD-Terre Solidaire regrette néanmoins que les lacunes que comporte encore ce traité n’aient pas pu être corrigées à cause de l’attitude de certains Etats, notamment les membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies. Ceux-ci ont fait le choix de privilégier leurs intérêts économiques et stratégiques au détriment de la paix et du développement auxquels les populations aspirent.

Contacts
Zobel Behalal : 01 44 82 81 85 / 06 63 59 35 23
Maud Lebeau : 01 44 82 80 68

S’informer

6 juillet 2018

Brésil : Le père Amaro, défenseur des sans terres, est libéré !

Le père José Amaro Lopes, prêtre et défenseur des droits des sans terres au Brésil, arrêté et incarcéré depuis trois mois, a été libéré le 29 (...)

19 juin 2018

La paix en Colombie encore davantage fragilisée par l’élection d’Ivan Duque

L’élection à la tête de l’Etat en Colombie d’Ivan Duque, représentant de la droite conservatrice, inquiète la société civile. Que va-t-il (...)

13 June 2018

Au Tchad : la société civile s’organise pour construire la paix

Le Tchad est rongé par les tensions intercommunautaires construites et instrumentalisées par des leaders politiques et religieux. La (...)

Nos projets

5 avril 2018

Au Mexique, les familles de disparus témoignent et s’organisent (vidéo témoignage)

A la veille de l’élection présidentielle au Mexique, n’oublions pas les personnes disparues. Selon la société civile, au moins 180 000 (...)

6 mars 2018

Liban : à l’école avec les enfants réfugiés syriens (vidéo)

Aujourd’hui un enfant syrien sur deux réfugié au Liban n’a pas accès à l’enseignement. Le CCFD-Terre Solidaire appuie les initiatives de la (...)

15 décembre 2017

A Jérusalem, une association d’archéologues israéliens dénonce l’utilisation politique des fouilles

Créée par des archéologues, l’association Emek Shaveh est une organisation israélienne qui vise à sensibiliser le public, les journalistes et (...)