Publié le 01.01.2009 • Mis à jour le 15.03.2013

Appel à la fin de l’opération militaire israëlienne dans la Bande de Gaza

Le CCFD-Terre solidaire lance un appel à la solidarité avec les populations de la Bande de Gaza. Il demande la fin de l’opération militaire israélienne et la levée du siège de la Bande de Gaza.

Le CCFD-Terre solidaire est présent depuis 1978 en Palestine et 1983 en Israël où il soutient des activités d’éducation, de développement agricole et local, et de promotion des droits de l’homme. Il travaille avec treize associations palestiniennes et sept associations israéliennes œuvrant pour la construction de la paix dans les deux pays.

A ce titre, le CCFD-Terre solidaire possède une connaissance importante de la situation concrète des peuples palestiniens et israéliens en matière de défense des droits humains et de la recherche de la paix pour un développement durable.

Face à l’urgence de la situation, le CCFD-Terre solidaire lance un appel à la générosité publique. Actuellement, plusieurs partenaires palestiniens du CCFD-Terre solidaire, dont l’Union de secours médical palestinien (PMRS), se mobilisent pour venir en aide aux victimes des bombardements dans la Bande de Gaza. Ils doivent survenir aux soins de première urgence des populations touchées par les bombardements : mise à disposition d’ambulances et de soins de premières nécessités 24 heures sur 24, fourniture de couvertures, de nourriture et de locaux pour faire face aux conditions hivernales, réhabilitation des maisons démolies, soutien psychologique. Le CCFD-Terre solidaire a d’ores et déjà décidé de verser 30 000 Euros en urgence à PMRS.

Dans un second temps, il s’agira d’œuvrer dans la durée
par des actions en faveur du développement de la Bande de Gaza.

Par ailleurs, le CCFD-Terre solidaire réaffirme que le règlement du conflit israélo-palestinien doit passer par la mise en œuvre d’une voie négociée par la Communauté internationale sur la base de l’application du droit international.

Se joignant à ses partenaires palestiniens et israéliens, le CCFD-Terre solidaire demande aujourd’hui au gouvernement français de faire pression sur Israël pour :

  • un arrêt des opérations militaires israéliennes et un cessez le feu immédiat,
  • un accès à la Bande de Gaza pour TOUTE aide humanitaire,
  • la levée permanente du siège de la Bande de Gaza et des entraves à la liberté de circulation pour les personnes et les biens de et vers la Bande de Gaza.


Pour soutenir les victimes de guerre, on peut adresser les dons à :
CCFD-Terre solidaire /Urgence Proche-Orient - 4 rue Jean Lantier - 75001 PARIS
Ou faire un don en ligne sur www.ccfd.asso.fr


Contact : Véronique de La Martinière - Tél : 01 44 82 80 64

v.delamartiniere@ccfd.asso.fr

 

S’informer

13 novembre 2018

8 avenue Lénine : le combat d’une famille rom pour l’intégration (documentaire)

Mention spéciale au Budapest International Documentary Festival 2018 et sélectionné à DokLeipzig, au Human Film Festival de Berlin et à (...)

7 novembre 2018

Samouni Road, un documentaire animé bouleversant sur une famille de Gaza

Comment faire face à l’indicible ? Stefano Savona a choisi de mêler images vidéos tournées sur le terrain et animées pour raconter la (...)

30 octobre 2018

"Il faut cesser de faire la guerre aux migrants" (vidéos)

Catherine Wihtol de Wenden, docteure en sciences politiques, dénonce l’aberration des politiques sécuritaires inefficaces pour résoudre (...)

Nos projets

5 avril 2018

Au Mexique, les familles de disparus témoignent et s’organisent (vidéo témoignage)

A la veille de l’élection présidentielle au Mexique, n’oublions pas les personnes disparues. Selon la société civile, au moins 180 000 (...)

15 décembre 2017

A Jérusalem, une association d’archéologues israéliens dénonce l’utilisation politique des fouilles

Créée par des archéologues, l’association Emek Shaveh est une organisation israélienne qui vise à sensibiliser le public, les journalistes et (...)

21 juin 2017

En Cisjordanie, l’agroécologie est porteuse d’alternatives

299 Juin

En Cisjordanie l’agriculture paysanne palestinienne est entravée par le poids de l’occupation, l’accaparement des terres les plus fertiles (...)