Publié le 02.12.2013 • Mis à jour le 09.09.2016

La question identitaire en Centrafrique

Travailler sur la construction d’une paix durable et sur la réconciliation, c’est, pour ACORD et le CCFD-Terre Solidaire, travailler pendant au moins 10 ou 20 ans sur le « vivre ensemble ».

Cela concerne des sujets aussi différents que la gestion concertée des ressources naturelles (la terre, l’eau..), les représentations identitaires (culturelles, religieuses ou encore générationnelles) ou la gouvernance politique (institutions, démocratie, impartialité de l’Etat...). La question identitaire est au cœur des conflits dans cette sous-région : La question religieuse est au cœur de la crise en RCA aujourd’hui. Elle est le résultat d’un véritable malentendu identitaire dans ce pays.

Dans les périodes conflictuelles, les populations se reconnaissent d’abord sur la base de leur identité communautaire et ethnique, mais aussi sur la base de leur contrôle de leur territoire (autochtone, allochtone mais aussi agriculteurs/éleveurs). Les tensions inter-religieuses sont également très fortes dans les quatre pays de la région. Ces tensions identitaires sont renforcées par des stratégies politiques (colonisation française au Tchad, influence libyenne au Soudan, jeu politicien, secte évangéliques…). On observe aussi des logiques de domination raciale dans les 4 pays : Goranes et Zaghawas au Tchad, arabes du Nil au Soudan, Dinka au Sud Soudan et les Yakomas ou les Gbayas en RCA. Les différentes guerres civiles et les phénomènes d’exclusion qui en ont suivi ont renforcé le repli identitaire se caractérisant par : la méfiance, le rejet de l’autre, le développement des stéréotypes, la récupération politique et la culture de la violence.

Face à cette culture du rejet de l’autre, on observe progressivement l’élargissement de cette notion d’identité à la notion de citoyenneté, d’identité nationale, de laïcité, et de participation plus forte des femmes dans la vie des communautés… Ce sont les jeunes et les femmes qui portent cette évolution. Renforcer la cohésion des populations au niveau local et national et promouvoir dans les Etats touchés par ces crises sociales, la notion de l’identité collective au service de cette cohésion sont des aspects importants de la construction étatique et de la consolidation de la paix.

Le Programme Paix visera d’abord à permettre une analyse objective des causes des replis identitaires, de leurs manifestations et leurs conséquences ; Il visera aussi à faire partager cette réflexion à l’occasion de Forums sociaux et de conférences débat autour du dialogue inter culturel et inter religieux dans les pays afin de faciliter la construction d’un consensus sur le Vivre Ensemble. Il s’agira d’œuvrer à retisser les liens sociaux pour une meilleure tolérance, cohésion et identité nationale commune basée sur des valeurs citoyennes.

Télécharger l’intégralité du bulletin d’information n°2, novembre 2013
Télécharger l’intégralité du bulletin d’information n°2, novembre 2013

S’informer

6 juillet 2018

Brésil : Le père Amaro, défenseur des sans terres, est libéré !

Le père José Amaro Lopes, prêtre et défenseur des droits des sans terres au Brésil, arrêté et incarcéré depuis trois mois, a été libéré le 29 (...)

19 juin 2018

La paix en Colombie encore davantage fragilisée par l’élection d’Ivan Duque

L’élection à la tête de l’Etat en Colombie d’Ivan Duque, représentant de la droite conservatrice, inquiète la société civile. Que va-t-il (...)

13 June 2018

Au Tchad : la société civile s’organise pour construire la paix

Le Tchad est rongé par les tensions intercommunautaires construites et instrumentalisées par des leaders politiques et religieux. La (...)

Nos projets

5 avril 2018

Au Mexique, les familles de disparus témoignent et s’organisent (vidéo témoignage)

A la veille de l’élection présidentielle au Mexique, n’oublions pas les personnes disparues. Selon la société civile, au moins 180 000 (...)

6 mars 2018

Liban : à l’école avec les enfants réfugiés syriens (vidéo)

Aujourd’hui un enfant syrien sur deux réfugié au Liban n’a pas accès à l’enseignement. Le CCFD-Terre Solidaire appuie les initiatives de la (...)

15 décembre 2017

A Jérusalem, une association d’archéologues israéliens dénonce l’utilisation politique des fouilles

Créée par des archéologues, l’association Emek Shaveh est une organisation israélienne qui vise à sensibiliser le public, les journalistes et (...)