Publié le 12.10.2011 • Mis à jour le 29.06.2012

Sondage de l’institut CSA réalisé pour le CCFD-Terre Solidaire en partenariat avec La Croix et Orange

Paris, le 12 octobre 2011

Bernard Pinaud, Délégué général du CCFD-Terre Solidaire commente

En quoi la lutte contre les paradis fiscaux participe t-elle du combat contre la faim et pour le développement, qui est la mission du CCFD-Terre Solidaire ?
La justice fiscale est au cœur de notre mission. La seule évasion fiscale des multinationales prive chaque année les pays en développement de 125 milliards d’euros de recettes fiscales. 125 milliards d’euros, c’est une fois et demie l’Aide publique au développement que reçoivent ces pays de la part des pays du Nord. C’est aussi quatre fois la somme nécessaire pour éradiquer la faim à travers le monde, selon la FAO. Les Français ont tout à fait conscience de cet impact des paradis fiscaux, puisque que huit sur dix pensent qu’ils sont un facteur d’appauvrissement des pays en développement.

C’est la raison d’être de votre campagne Aidons l’argent à quitter les paradis fiscaux ?
La sensibilisation de nos concitoyens aux problèmes que posent les paradis fiscaux est le premier étage de la fusée. Au-delà de la sensibilisation sur les impacts, le CCFD-Terre Solidaire avance des propositions et accompagne les acteurs politiques qui font le choix de la transparence face à l’opacité. Ainsi, le CCFD-Terre Solidaire travaille avec les Régions françaises qui depuis un an et demi prennent des délibérations pour exiger des comptes de la part des banques avec lesquelles elles sont en relation. Il est à noter que les propositions concrètes de notre association recueillent un très haut niveau d’assentiment de la part des Français, notamment en ce qui concerne l’obligation pour les multinationales de rendre public les bénéfices réalisés dans chacun des pays où elles sont présentes et le renforcement des sanctions pour les utilisateurs des paradis fiscaux.

Selon vous, le constat de la bonne santé des paradis fiscaux signe t-il un aveu d’échec de la Présidence française du G20 ?
Bien sûr que les paradis fiscaux « ce n’est pas fini » contrairement à ce que disait Nicolas Sarkozy en 2009. De fait, le G20 semble aujourd’hui lâcher le dossier et la France ne fait pas montre d’un volontarisme particulier. Par ailleurs, les maigres progrès enregistrés ces dernières années sont gravement menacés par la contre offensive menée par la Suisse pour préserver à tout prix son secret bancaire. La lutte contre les paradis fiscaux n’est pas une lutte partisane. Des élus de Gauche, comme de Droite accueillent nos propositions et travaillent avec nous à plus de transparence et par delà à plus de régulation. Le sondage met très clairement en évidence que le positionnement politique des sondés n’influe que très peu sur leur souhait d’interdire les paradis fiscaux. De même, pour plus de 8 Français sur 10 la lutte contre les paradis fiscaux serait une bonne solution pour augmenter les recettes fiscales et réduire les déficits et ce, indépendamment des préférences politiques exprimées. Notre combat est un combat pour plus de démocratie. Et la démocratie n’appartient pas à un camp ou un autre.

Quelles sont les prochaines étapes pour votre association dans son combat contre les paradis fiscaux ?
Cela commence dès aujourd’hui avec la sortie de notre rapport « Paradis fiscaux : le G20 de la dernière chance  » qui revient sur trois ans de négociations internationales et propose un bilan en 12 questions. La publication de notre sondage Les Français et les paradis fiscaux accompagne ce rapport. La campagne de communication est aussi relancée dans la presse, au cinéma, à la radio et sur internet. Côté mobilisation, nos bénévoles partout en France multiplient les actions et le jeudi 27 octobre nous organisons une mobilisation à Paris. Enfin, nous serons présents à l’Altersommet au sommet du G20 de Cannes. Mais d’ores et déjà nous pouvons dire que notre mobilisation contre les paradis fiscaux sera un axe central de la mobilisation du CCFD-Terre Solidaire pour l’élection présidentielle, tant cette régulation est aujourd’hui au cœur de l’avenir de nos sociétés.

Télécharger le sondage (pdf)

S’informer

19 septembre 2018

Fin de l’examen du projet de loi contre la fraude fiscale à l’Assemblée Nationale (Communiqué)

Communiqué conjoint : Anticor, ATTAC, CCFD-Terre Solidaire, Oxfam, Sherpa, Syndicat de la Magistrature L’Assemblée a terminé ce (...)

14 septembre 2018

Examen à l’Assemblée nationale du projet de loi fraude fiscale

Ce lundi 17 septembre l’Assemblée nationale examine en plénière le projet de loi sur la fraude fiscale. A l’issue de l’examen en commission (...)

26 juillet 2018

Projet de loi fraude fiscale : les députés renoncent à une ouverture complète du verrou de Bercy ( Communiqué)

Mardi 24 et mercredi 25 juillet, la Commission des Finances de l’Assemblée nationale a étudié en première lecture le projet de loi relatif à (...)

Nos projets

11 octobre 2011

« Au Paraguay, les pauvres paient plus d’impôts que les riches »

Auteur d’une « Analyse du système fiscal au Paraguay et potentiel de la collecte d’Impôts », en collaboration notamment avec Decidamos, (...)

3 octobre 2011

Actions de plaidoyer contre les paradis fiscaux et l’annulation de la dette

Avec ces actions, Latindadd promeut une participation citoyenne aux prises de décisions concernant l’élaboration des politiques publiques, (...)