Dossier

L’économie déboussolée : multinationales, paradis fiscaux et captation des richesses

Localisation des filiales des 50 plus grands groupes européens dans les paradis fiscaux

Qui est le travailleur le plus rentable au monde : le Chinois, le Bermudien ou l’Américain ? Quel est le premier exportateur de bananes en Europe : Jersey, Équateur ou le Costa Rica ? Dans quel pays croit-on le plus en l’avenir : les Iles Vierges Britanniques, les États-Unis ou la Chine ?

Les réponses à ces questions sont loin d’être évidentes... En cause, le recours massif des entreprises multinationales aux paradis fiscaux, qui fausse l’économie mondiale.

Le rapport « L’économie déboussolée » met en lumière les distorsions entre l’économie réelle et les indicateurs qui guident le G20 et les Institutions financières internationales. Investissement, commerce, épargne, productivité ... le rapport démontre comment la place de la finance offshore rend toute mesure de ces indicateurs impossible. Au cœur de ce mensonge économique, il pointe le rôle majeur des multinationales et des banques, premières utilisatrices des paradis fiscaux.

A partir d’un minutieux travail d’étude des rapports d’activités des 50 principales entreprises européennes, il livre un panorama inédit des filiales de ces entreprises dans les trous noirs de la finance. Alors que la France présidera en 2011 les sommets du G8 et du G20, le rapport dresse également un état des lieux de la lutte contre l’évasion fiscale depuis le G20 de Londres et rappelle les attentes dans ce domaine des sociétés civiles soucieuses d’une plus grande justice au Nord comme au Sud.

Ce rapport a été réalisé dans le cadre du consortium « Réguler la finance pour le développement » qui regroupe six Ongs européennes : BWP, CRBM, Eurodad, Glopolis, WEED et CCFD-Terre Solidaire.

Download "An economy adrift" (pdf)

Un « jeu » à somme négative Le monde de la finance offshore ressemble à un grand casino. Sauf que la roue de la fortune tourne toujours dans le même sens. Au bénéfice des grandes entreprises et des intermédiaires financiers et juridiques mais au détriment des peuples et des États eux-mêmes. Ces derniers (...)

En s’attaquant au phénomène offshore comme s’il leur était étranger, l’Union européenne comme le G20 se trompent de cible. Car il ne suffit pas de briser le miroir : l’image déformée de l’économie que renvoient les paradis fiscaux est émise par leurs propres banques et entreprises multinationales. La (...)

La statistique économique rend très mal compte de l’économie réelle. Au cœur du mensonge : les multinationales qui inventent avec leurs conseillers une géographie de la richesse mondiale qui les arrange. Et entretiennent le secret autour de leurs (...)

Nos projets

4 février 2016

Pérou : La mine empoisonne la vie des paysans andins

FDM n°290

Classé parmi les principaux pays producteurs mondiaux d’argent, de cuivre et de zinc, le Pérou n’hésite pas à bafouer les droits des (...)

20 novembre 2014

Brésil, une banque communautaire prospère

Créée en 1998 dans une favela de Fortaleza, au nord-est du Brésil, la banque communautaire Palmas soutenue par le CCFD-Terre Solidaire est (...)

19 octobre 2012

Pour qu’émerge en Asie un autre modèle de développement économique

Fondée par Walden Bello, à qui l’on doit le concept de "démondialisation", Focus on the Global South agit au niveau de l’ensemble du (...)

S’informer

26 juillet 2018

Projet de loi fraude fiscale : les députés renoncent à une ouverture complète du verrou de Bercy ( Communiqué)

Mardi 24 et mercredi 25 juillet, la Commission des Finances de l’Assemblée nationale a étudié en première lecture le projet de loi relatif à (...)

20 juillet 2018

Pour lutter efficacement contre la fraude fiscale, les députés doivent corriger le projet de loi (Communiqué)

Mardi 24 juillet, la Commission des Finances de l’Assemblée nationale examinera le projet de loi relatif à la fraude, adopté en première (...)

13 de julio de 2018

¿Qué hacen los miembros de la Unión europea para que la ONU acabe con la impunidad de las empresas multinacionales?

Un colectivo de 36 organisaciones de la sociedad civil (asociaciones y sindicatos) interpeló a los Estados miembros de la Unión europea (...)