Noël contre la faim

Publié le 13.06.2017 • Mis à jour le 16.06.2017

Transparence fiscale des multinationales : les eurodéputés introduisent un biais dangereux

Communiqué de presse de la Plateforme Paradis Fiscaux et Judiciaires

Lundi 12 juin au soir, les eurodéputés des commissions JURI et ECON ont adopté une mesure de transparence fiscale incomplète, qui permettra aux entreprises multinationales de continuer à cacher leurs profits pour échapper à l’impôt.

L’enjeu du vote d’hier était d’améliorer la directive initiale de la Commission européenne qui, en 2016, avait proposé d’imposer aux entreprises multinationales de publier des informations sur leurs activités et les impôts qu’elles payent, mais uniquement dans certains pays. Les organisations de la Plateforme Paradis Fiscaux et Judiciaires avaient alors réagi en rappelant que l’intérêt du reporting public était d’avoir des informations dans tous les pays où les multinationales sont présentes, de manière à pouvoir vérifier si ces dernières payent leurs impôts là où elles ont une activité économique réelle.

Si les eurodéputés ont bien élargi le périmètre géographique du reporting public à tous les pays, ils ont cependant introduit une exception permettant aux entreprises de ne pas publier leurs données si elles estiment que cela peut leur nuire commercialement.
Les organisations de la Plateforme Paradis Fiscaux et Judiciaires déplorent l’introduction d’une telle exception, qui pourrait être exploitée par les grandes entreprises pour continuer de cacher des profits dans les paradis fiscaux.

Nous appelons les eurodéputés à supprimer ce biais dangereux lors du vote en plénière, qui aura lieu dans les prochains mois.

S’informer

7 novembre 2017

Paradise papers : les paradis fiscaux, comme l’île Maurice, sont une entrave aux droits humains (témoignage)

Dossier : Vers un traité Onu contre l’impunité des multinationales

Chaque année, l’Ile Maurice, véritable paradis fiscal, doit renoncer à des investissements dans le secteur de la santé et de l’éducation. (...)

6 novembre 2017

Paradise Papers : pourquoi les Etats doivent reprendre la main face aux multinationales

Les Paradise Papers ont révélé des scandales d’une ampleur inédite concernant les pratiques de riches particuliers, d’hommes d’État et de (...)

20 octobre 2017

Birmanie : l’UE privilégie ses intérêts financiers à l’instauration de la paix

Un collectif d’organisations birmanes et européennes, dont le CCFD-Terre Solidaire, publie, le 4 octobre 2017, un rapport intitulé « (...)

Nos projets

20 novembre 2014

Brésil, une banque communautaire prospère

Créée en 1998 dans une favela de Fortaleza, au nord-est du Brésil, la banque communautaire Palmas soutenue par le CCFD-Terre Solidaire est (...)

12 mai 2014

Inde : Le coût du développement, l’exemple du Tamil Nadu

FDM n°277

Classé dans le pool des États les plus puissants économiquement du pays, le Tamil Nadu est un laboratoire du développement à l’indienne : (...)

19 octobre 2012

Pour qu’émerge en Asie un autre modèle de développement économique

Fondée par Walden Bello, à qui l’on doit le concept de "démondialisation", Focus on the Global South agit au niveau de l’ensemble du (...)