Publié le 30.03.2009 • Mis à jour le 06.02.2013

Pour que l’Europe régule ses multinationales.

Lancée à la veille du G20 le 2 avril à Londres pour se terminer après le G8 en juillet prochain, la campagne « Hold-up international » vise une réforme du cadre juridique européen pour limiter l’impact négatif des multinationales et faire que leurs actions profitent aux populations du Sud en contribuant au développement de leur pays.

Fraude et évasion fiscale, main mise sur les terres et les ressources naturelles, pollutions irréversibles, droits sociaux et syndicaux bafoués, ... le manque de régulation des activités des multinationales a des conséquences dévastatrices sur les pays du Sud. A elle seule, la fraude fiscale des multinationales représente 125 milliards d’euros qui s’envolent chaque année vers les paradis fiscaux, au détriment des caisses des pays du Sud.

Pour le CCFD-Terre solidaire et Oxfam France-Agir ici, la réflexion globale engagée sur les solutions à apporter à la crise financière actuelle ne peut laisser à l’écart la question fondamentale de la fuite vers le Nord des capitaux illicites en provenance des pays du Sud.

La campagne « Hold-up international » incite les citoyens à interpeller le président de la République mais aussi les candidats aux élections européennes en leur demandant de s’engager à défendre et à promouvoir une régulation européenne des entreprises.

Campagne soutenue par : le Forum citoyen pour la RSE, European Coalition for Corporate Justice, la Plateforme Publiez ce que vous payez, Tax Justice Network, l’ACI, l’ACMEC, le CMR, le CRID, Ingénieurs sans frontières, la JIC, Les Amis de la Terre, le MCR, le MRJC, Sherpa.

Visitez le site de la campagne
Téléchargez le rapport
Signez la pétition



Jeudi 2 avril, à l’initiative du CCFD-Terre solidaire et d’Oxfam France-Agir ici, des faux dirigeants de multinationales ont célébré le retour de Nicolas Sarkozy du G20 et l’absence de régulation sur leurs activités dans les pays du Sud.

Pour le CCFD-Terre solidaire et Oxfam France-Agir ici, la réflexion globale engagée sur les solutions à apporter à la crise financière actuelle ne peut laisser à l’écart la question fondamentale de la fuite vers le Nord des capitaux illicites en provenance des pays du Sud. Les deux associations viennent de lancer la campagne « Hold up international » qui appelle les citoyens à se mobiliser pour pousser à une réforme du cadre juridique européen, afin de limiter l’impact négatif des multinationales et faire que leurs actions profitent aux populations du Sud en contribuant au développement de leur pays. Depuis plusieurs mois, la principale réponse des dirigeants à la crise porte essentiellement sur une timide régulation des banques, des fonds spéculatifs, des agences de notation... en laissant de côté les entreprises. C’est encore le cas au G20 qui concentre ses efforts sur la seule refonte du système financier, négligeant d’autres aspects tout aussi essentiels.

Pourtant, l’irresponsabilité des multinationales a des conséquences dévastatrices sur l’économie mondiale, et en particulier sur les pays du Sud  : fraude et évasion fiscale, mainmise sur les terres et les ressources naturelles, pollutions irréversibles, droits sociaux et syndicaux bafoués... A elle seule, la fraude fiscale des multinationales représente 125 milliards d’euros qui s’envolent chaque année vers les paradis fiscaux au détriment des caisses des pays du Sud.

Contact presse :
Véronique de La Martinière
chargée des relations médias
Tél : 01 44 82 80 64
06 07 77 05 80

S’informer

20 juillet 2018

Pour lutter efficacement contre la fraude fiscale, les députés doivent corriger le projet de loi (Communiqué)

Mardi 24 juillet, la Commission des Finances de l’Assemblée nationale examinera le projet de loi relatif à la fraude, adopté en première (...)

20 juillet 2018

Niger : Les défenseurs des droits humains poursuivis à tort doivent être libérés (communiqué)

Alors que le verdict du procès des défenseurs des droits humains au Niger est attendu pour mardi 24 juillet, il est plus que temps pour (...)

19 juillet 2018

Les terres, variable d’ajustement des politiques climatiques ? (interview)

FDM n°305

L’agriculture commence enfin à être prise en compte dans les négociations climatiques internationales. Mais le péril grandit de voir des (...)

Nos projets

16 mai 2018

Bénin : l’association Sin Do donne la voix aux femmes

Face aux violences faites aux femmes et aux jeunes filles au Bénin, l’association Sindo lutte avec elles pour leur dignité et développe (...)

3 mai 2018

A Haïti : 6 stratégies pour s’adapter au changement climatique

Avec le réchauffement de la planète, les phénomènes climatiques observés à Haïti sont de plus en plus extrêmes et destructeurs. Les (...)

5 avril 2018

Au Mexique, les familles de disparus témoignent et s’organisent (vidéo témoignage)

A la veille de l’élection présidentielle au Mexique, n’oublions pas les personnes disparues. Selon la société civile, au moins 180 000 (...)