Rapport

Investissements et accaparements des terres et des ressources

Le contrôle des ressources naturelles a toujours été une source de conflits pour l’humanité. L’accès à la terre, à ses sous-sols et à l’eau, s’il conditionne la vie humaine et le développement des sociétés, est aussi un levier puissant d’accumulation des richesses et du pouvoir.

Parmi les conséquences néfastes de la crise financière globale, il en est une qui inquiète particulièrement : la montée en puissance du secteur privé comme instrument de coopération. Les États, aux ressources publiques de plus en plus exsangues, et peu disposés à en engager pour la coopération, gèlent (...)

Nos projets

3 mai 2018

A Haïti : 6 stratégies pour s’adapter au changement climatique

Avec le réchauffement de la planète, les phénomènes climatiques observés à Haïti sont de plus en plus extrêmes et destructeurs. Les (...)

23 mars 2018

Cinq reportages de La Croix au Paraguay pour découvrir l’action du CCFD-Terre Solidaire

Cinq portraits ont été réalisés par le quotidien La Croix au Paraguay avec des associations partenaires du CCFD-Terre solidaire. Une série (...)

21 mars 2018

A Haïti, entre cyclones et sècheresses, assurer l’accès à l’eau

Dans le cadre de la Journée mondiale de l’eau, zoom sur Haïti. Dans un pays touché par des sècheresses de plus en plus longues et intenses, (...)

S’informer

21 juin 2018

Secret des affaires : un bâillon d’or pour les sénateurs

Ce jeudi 21 juin la proposition de loi Gauvain sur le secret des affaires a été adoptée par le Sénat. Malgré les alertes lancées depuis (...)

14 juin 2018

Décernez un bâillon d’or aux 61 députés qui ont validé la loi secret d’affaires (Communiqué)

Ce jeudi 14 juin la proposition de loi sur le secret des affaires a été adoptée par l’Assemblée Nationale. Elle sera soumise au Sénat le 21 (...)

14 juin 2018

Secret des affaires : une menace pour la lutte contre l’impunité des multinationales (Communiqué)

L’Assemblée nationale a adopté définitivement, jeudi 14 juin, la loi sur le « Secret des Affaires ». 61 députés ont voté "pour" et 21 (...)