Mots-clés :

Publié le 8 mars 2007

Edito

Le Brésil, « Arabie saoudite de l’éthanol »

- 15% de la flotte automobile du pays et plus de 80% des voitures neuves, toutes équipées de moteurs spéciaux, dits « flex fuel » ou « polycarburants » roulent à l’éthanol. Ils fonctionnent à l’essence complétée de 25% d’éthanol, à l’essence pure ou à l’éthanol pur.

- Plus de 3 millions de voitures fonctionnent à l’éthanol,
- 16 millions avec un carburant mélangé.

- 367 usines ont distillé, en 2007, près de 20 milliards de litres d’alcool,
- soit, pour l’économie brésilienne, plus de 15 milliards d’euros de recettes, dont 20% à l’exportation,
- soit plus de 3,5% du PIB.

- 6,1 millions d’hectares de terres cultivables sont consacrées à la canne à sucre.
- 140 millions d’hectares de terres cultivables : c’est le potentiel que le pays peut dédier, hors déforestation, aux usines de distillation.

- En 2030, le Brésil devrait produire 20 % du combustible vert mondial, soit 130 milliards de litres.
- 1 nouvelle usine de distillation devrait être créée tous les mois durant les deux ans à venir.

- 2008 : le Brésil lance la production en série de « l’Ipanema ». Le premier avion qui vole à alcool servira à la fumigation agricole. A terme, les petits avions seront eux aussi équipés de moteurs à éthanol.

Trois grandes périodes
- De 1975, après le premier choc pétrolier, à 1990, le programme gouvernemental « Proalcool » assure la promotion et le développement de l’éthanol.
- De 1990 à 2000, le pétrole est prioritairement utilisé.
- Avec le rebond des prix du pétrole à partir de 2000, la consommation de l’éthanol repart.

L’éthanol, qu’est-ce que c’est ?
Un alcool. Il est fabriqué à partir de la fermentation du sucre. On le trouve dans le vin, la bière ou le whisky… et de plus en plus dans l’essence. Au Brésil, l’éthanol sert de carburant depuis 1925.

Nos projets

30 janvier 2017

Le rêve agronomique d’Ayrton au Brésil

Issu d’une famille de petits agriculteurs brésiliens dits "conventionnels", Ayrton Luis Rodrigues Freiré a choisi de se former à (...)

23 janvier 2017

Au Brésil, des agriculteurs familiaux résistent depuis 50 ans à un agro-business destructeur

Alors qu’elle a fêté en 2016 son demi-siècle d’existence, l’association Assesoar, partenaire du CCFD-Terre Solidaire, peut s’enorgueillir (...)

30 septembre 2016

A Rio, des potagers bios améliorent la vie des plus modestes

Depuis 1999, l’AS-PTA, association brésilienne soutenue par le CCFD-Terre Solidaire, développe un programme d’agriculture urbaine. A la clé (...)

S’informer

6 juillet 2018

Brésil : Le père Amaro, défenseur des sans terres, est libéré !

Le père José Amaro Lopes, prêtre et défenseur des droits des sans terres au Brésil, arrêté et incarcéré depuis trois mois, a été libéré le 29 (...)

21 juin 2018

Brésil : l’Église au secours des migrants vénézuéliens

Chaque jour, des centaines de Vénézuéliens passent la frontière avec le Brésil. Ils fuient la misère économique et le régime répressif de (...)

18 juin 2018

En Amérique latine, l’agroécologie est une lutte politique

En Amérique latine, se développe une approche politique de l’agroécologie. Au-delà de la seule question de l’agriculture, elle prend en (...)