Publié le 08.10.2009 • Mis à jour le 15.03.2013

Journée mondiale de l’alimentation, le CCFD-Terre Solidaire se mobilise

Le CCFD-Terre Solidaire adresse des recommandations à l’Union européenne et aux Etats-Unis.

Paris le 8 octobre 2009,

- lundi 12 octobre : publication du Rapport "Responsabilité alimentaire mondiale"
Fruit du travail d’une alliance d’Ongs catholiques européennes (CIDSE) et de l’IATP, Institut d’experts des questions agricoles basé aux Etats-unis, le Rapport publié par le CCFD-Terre Solidaire adresse des recommandations à l’Union européenne et aux Etats-Unis afin qu’ils assument leurs responsabilités face à l’enjeu alimentaire mondial. Il est en effet urgent de mettre en place une véritable gouvernance mondiale de l’alimentation régie par des principes d’équité et de durabilité.

- jeudi 15 octobre : manifestation "éclair"
Le CCFD- Terre Solidaire invite le public à participer à un "pique-nique en noir". Les participants seront conviés à se retrouver munis d’une assiette blanche à 13h, dans un lieu central à Paris (le lieu sera communiqué en début de semaine prochaine).

- vendredi 16 octobre : sondage BVA pour le CCFD-Terre Solidaire "les Français et la faim
dans le monde"

A travers une dizaine de questions, le sondage mesure l’appréciation des Français sur les causes de la faim et l’impact des choix économiques sur les pays du Sud (politiques agricoles, lutte contre les paradis fiscaux...).

Pour en savoir plus : ccfd-terresolidaire.org

* La semaine du 12 au 17 octobre sera marquée par différentes rencontres d’experts réunis à Rome par la FAO en préparation du Sommet mondial sur la sécurité alimentaire du 16 au 18 novembre.

Le CCFD-Terre Solidaire et la lutte contre la faim
- Le CCFD-Terre Solidaire soutient plus d’une centaine de programmes en faveur de la sécurité et la souveraineté alimentaire dans les pays du Sud.
http://www.ccfd.asso.fr/ewb_pages/p/part_souverainete_alimentaire.php

  • Il mène des actions de plaidoyer auprès des responsables politiques et économiques face aux dangers qui menacent les agricultures vivrières (développement des monocultures, des agrocarburants, des achats de terres...). Et interpelle pouvoirs publics et institutions internationales en faveur d’une régulation mondiale des marchés.
  • Le CCFD-Terre solidaire participe aux travaux du Groupe interministériel sur la sécurité alimentaire,
    au titre de représentant des Ongs françaises de développement.
    Il représentera ces Ongs au Sommet mondial sur la sécurité alimentaire de Rome du 16 au 18
    novembre 2009.

    Contacts presse : Véronique de La Martinière et Nathalie Perramon 01 44 82 80 64/67

S’informer

8 novembre 2018

RDC : 9 villages portent plainte contre une banque de développement allemande (communiqué)

Neuf communautés de la République démocratique du Congo ont accompli un geste historique cette semaine : elles ont porté plainte contre la (...)

11 septembre 2018

Hausse de la faim et de l’insécurité alimentaire dans le monde : il est temps de s’attaquer aux causes (communiqué)

Le constat du rapport sur l’état de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde, publié le 11 septembre 2018 par cinq agences (...)

18 juin 2018

En Amérique latine, l’agroécologie est une lutte politique

En Amérique latine, se développe une approche politique de l’agroécologie. Au-delà de la seule question de l’agriculture, elle prend en (...)

Nos projets

30 novembre 2018

Cop 24 : Accorder l’humain et la planète, les initiatives qui marchent ! (carte interactive)

Il peut sembler difficile d’articuler écologie et droits humains. Pourtant, le CCFD-Terre Solidaire accompagne ses partenaires dans le (...)

5 novembre 2018

Après le séisme et le tsunami sur l’île de Sulawesi en Indonésie, l’aide s’organise

Un violent séisme suivi d’un tsunami ont durement frappé l’île de Sulawesi en Indonésie le 28 septembre dernier. Les organisations (...)

13 septembre 2018

Au Sénégal, la population vent debout contre la centrale à charbon de Bargny

Au Sénégal, la construction d’une centrale à charbon suscite une forte opposition locale. Outre son impact sur le réchauffement climatique (...)