Un avenir sans faim

Publié le 16.03.2012 • Mis à jour le 15.03.2013

Le CCFD-Terre Solidaire a interrogé les responsables des questions agricoles

Paris, le 16 mars 2012

Dans le cadre de la campagne Pacte pour une Terre solidaire, Maureen Jorand, chargée de plaidoyer Souveraineté alimentaire du CCFD-Terre Solidaire, a interrogé les responsables des questions agricoles des principaux candidats à l’élection présidentielle. Ils intervenaient le 14 mars au débat co-organisé par le CEVIPOF(1) et la SFER (2) à Paris.

Le débat réunissait Marc Fesneau (MODEM), Antoine Herth (UMP), Laurent Levard (Front de Gauche), Philippe Loiseau (FN), René Louail (EELV), Germinal Peiro (PS).

Sur la question cruciale de la régulation des marchés, les représentants des candidats ont plutôt placé leur discours à l’échelle française et européenne, et peu se sont engagés sur des mécanismes au niveau international. Sur ce sujet, le CCFD-Terre Solidaire a réalisé une analyse exhaustive des programmes des principaux candidats .

Le CCFD-Terre Solidaire a interpellé les représentants des candidats sur les agrocarburants, certains candidats ne s’étant pas encore prononcés à ce jour.

Mr Herth (UMP) s’est placé en droite ligne de la prise de position de Nicolas Sarkozy en amont du Salon international de l’Agriculture. M. Sarkozy considère que les agrocarburants ont trouvé leur place dans le panel national de production, en passant sous silence l’impact social et environnemental des importations d’agrocarburants liées aux objectifs européens d’incorporation. Il n’y a donc à ce jour aucune remise en question de cette politique ni même de la politique de soutien (notamment via des avantages fiscaux dont l’efficacité a été dénoncée en ce début d’année par la Cour des Comptes).

A l’opposé, les représentants d’Europe Ecologie Les Verts et du Front de Gauche ont dénoncé le bilan de ces mesures d’un point de vue environnemental, financier et leurs impacts sur la volatilité des prix et la souveraineté alimentaire des pays du Sud. Eva Joly et Jean-Luc Mélenchon appellent ainsi clairement à l’abandon des objectifs d’incorporation et des mécanismes de soutien. Ce « triple » bilan est partagé par le MODEM qui tout en appelant à un arrêt des politiques incitatives, ne se prononce pas sur les objectifs d’incorporation. Seul François Hollande n’a à ce jour pris aucun engagement sur les agrocarburants de première génération, souhaitant analyser l’expérience pour en tirer des conclusions.

A la question posée par le CCFD-Terre Solidaire sur l’espace de gouvernance internationale de l’agriculture, dans lequel devraient notamment être abordées les questions de régulation, les réponses des représentants des candidats ont très disparates : Eva Joly ou encore Jean Luc Mélenchon priorisent clairement une approche sous l’égide des Nations Unies et basée sur la reconnaissance du principe de souveraineté alimentaire ; François Hollande privilégierait une co-gouvernance entre la FAO, la Banque Mondiale, le FMI et l’OMC ; tandis que le représentant de Nicolas Sarkozy ne s’est pas prononcé, mais sur la base des documents programmatiques, l’UMP annonce vouloir poursuivre un investissement dans deux espaces distincts : le G20 et la FAO.

Lire les propositions du Pacte pour une Terre solidaire sur les questions agricoles

  • (1) CEVIPOF : Centre de Recherche Politiques de Sciences Po
  • (2) SFER : Société Française d’Economie Rurale

S’informer

16 octobre 2017

10 ans après les émeutes de la faim, où en sont les engagements internationaux ? (rapport)

Dans son rapport intitulé « La faim justifie les moyens ! », le CCFD-Terre Solidaire constate la montée de l’insécurité alimentaire dans le (...)

6 octobre 2017

Etats généraux de l’alimentation : appel à la mobilisation

Alors que les Etats généraux de l’alimentation arrivent à mi-parcours, 50 organisations, dont le CCFD-Terre Solidaire, souhaitent que les (...)

15 septembre 2017

L’insécurité alimentaire dans le monde s’aggrave

La FAO, le FIDA, l’OMS, le PAM et l’UNICEF ont publié aujourd’hui « L’État de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde 2017 ». (...)

Nos projets

15 septembre 2017 ITECA

Haiti : La culture de la mangue m’a permis d’aller à l’école (témoignage)

Ovalson OVID a 24 ans et vit près de la ville de Gros Morne à Haiti. Il raconte tout ce que lui a permis de faire l’association locale (...)

21 août 2017 Kuchub’al

Au Guatemala, les petits producteurs s’émancipent (témoignage)

La communauté La Florida au Guatemala produit du chocolat, du café et de nombreux produits agricoles. Après avoir conquis leurs terres, (...)

21 juin 2017 Gwénaëlle Lenoir , Adel

En Cisjordanie, l’agroécologie porteuse d’alternatives

299 Juin

En Cisjordanie l’agriculture paysanne palestinienne est entravée par le poids de l’occupation, l’accaparement des terres les plus fertiles (...)