Publié le 09.12.2005 • Mis à jour le 10.08.2012

OMC – 6ème Conférence ministérielle de Hong Kong

Le CCFD accompagne une délégation d’ONG du sud pour demander que les règles des échanges mondiaux prennent en compte les intérêts des petits agriculteurs des pays du sud (8 décembre 2005)

Une délégation du CCFD est présente à Hong Kong du 12 au 18 décembre 2005.
Elle est constituée de représentants de l’association en France et de nombreux responsables d’associations locales et syndicats paysans essentiellement d’Asie, partenaires du CCFD.

  • Ensemble ils se prononcent pour une meilleure régulation du commerce international et tenteront d’être entendus par les gouvernants et les négociateurs. Ils souhaitent qu’un véritable débat soit engagé sur le niveau et les modalités de libéralisation souhaitables en terme de développement, qu’il s’agisse de politique agricole ou des services publics. Leur position prend en compte la situation des plus pauvres sur le terrain. Ainsi, aux Philippines plus de 4 millions de producteurs et salariés agricoles sont menacés par la fin des quotas d’importation de riz.
  • Pour cette rencontre ministérielle à Hong Kong, le CCFD a choisi de se mobiliser tout particulièrement auprès de ses partenaires asiatiques et soutient la participation de 17 organisations : indiennes, sud-coréennes, indonésiennes, philippines et vietnamiennes. Ces organisations seront présentes tant au niveau des événements parallèles que dans la rencontre officielle. Elles porteront des propositions alternatives dans les domaines qui sont les leurs : défense des droits des organisations paysannes, privatisation des ressources naturelles, accès à la santé, aux traitements contre le sida…
  • Des organisations africaines qui ont réussi à obtenir de leur gouvernement la protection de certains produits, tels que la volaille au Cameroun, seront aussi présentes à Hong Kong.

Tous nos documents concernant le commerce mondial

S’informer

1er juin 2018

La séquestration du carbone dans les terres agricoles, miracle ou alibi ? (Rapport)

L’agriculture est tour à tour considérée comme responsable ou victime des dérèglements climatiques. Certains voient en elle des solutions (...)

31 de mayo de 2018

Pozos de cárbono en las tierras agrícolas, ¿milagro o coartada? (informe)

La agricultura puede ser considerada igual como responsable o víctima de los cambios climáticos. Unos piensan que convertir las tierras (...)

3 juin 2015

La NASAN en Afrique, une menace pour la sécurité alimentaire

Au moment où les pays du G7 se réunissent, des organisations de la société civile du monde entier alertent sur le contenu de la Nouvelle (...)

Nos projets

13 septembre 2018

Au Sénégal, la population vent debout contre la centrale à charbon de Bargny

Au Sénégal, la construction d’une centrale à charbon suscite une forte opposition locale. Outre son impact sur le réchauffement climatique (...)

21 août 2018

Egypte : une pépinière théâtrale au Caire

FDM n°305

Alors que la libre parole se réduit à peau de chagrin depuis la prise de pouvoir du président Sissi en 2013, un centre de formation au (...)

26 juillet 2018

Le niébé, un haricot au coeur de la bataille pour les semences paysannes

Le niébé est un haricot très populaire en Afrique de l’Ouest, et particulièrement nutritif. Pour le promouvoir et le protéger, l’AOPP, une (...)