Publié le 11.10.2013 • Mis à jour le 11.10.2013

La société civile refuse de s’associer aux décisions du CSA sur les agrocarburants et la sécurité alimentaire

Aujourd’hui, à Rome, les États n’ont pas su assumer leurs responsabilités pour protéger le droit à l’alimentation des centaines de millions de personnes qui souffrent encore de la faim dans le monde. Un échec au regard du mandat qu’ils s’étaient donné il y a deux ans dans le cadre du Comité sur la Sécurité Alimentaire Mondiale (CSA), suite aux deux pics historiques des prix sur les marchés agricoles en 2007-2008 et 2011, responsables de crises alimentaires meurtrières.

L’ensemble des organisations et mouvements sociaux venus du monde entier et participant au CSA ont refusé de s’associer aux conclusions des discussions sur les agrocarburants et la sécurité alimentaire.

« Les conclusions adoptées aujourd’hui par les états au CSA sont inacceptables », estime Maureen Jorand du CCFD-Terre Solidaire. « Elles ne remettent pas en cause les politiques de soutien aux agrocarburants, en particulier celles de l’Union européenne et des Etats-Unis, malgré leur impact direct sur l’accès à la terre et le droit à l’alimentation des paysans du Sud. Mais aucune action pour la révision de ces politiques n’a été prise. Pire, les révisions récentes de ces politiques, et les conclusions du CSA, ouvrent une porte à la croissance des soutiens et des investissements dans le secteur des agrocarburants ».

Pour Clara Jamart d’Oxfam France : « La France a sa part de responsabilité dans cet échec. Dès lundi, Stéphane Le Foll réaffirmait à la tribune du CSA son soutien au lobby agro-industriel. Le manque d’ambition de la France et de ses partenaires européens a participé à l’échec des négociations du CSA et menace l’issue des réformes actuelles au niveau européen ».

« Les preuves sont pourtant là et le consensus scientifique est clair, comme l’a montré le rapport des experts indépendants du CSA », rappelle Katia Roux de Peuples Solidaires ActionAid France. « Hausse des prix sur les marchés agricoles, accaparement de terres et de ressources, destruction des agricultures paysannes alors que ce sont les seules à même d’assurer le droit à l’alimentation des générations actuelles et à venir ».

Le CCFD-Terre Solidaire, Oxfam France, Peuples Solidaires ActionAid France et l’ensemble des organisations participant au CSA dénoncent l’inaction des Etats consommateurs d’agrocarburants, comme la France, face à l’évidence des impacts destructeurs de ces productions. Incapables d’adresser les menaces qui pèsent réellement sur la sécurité alimentaire mondiale, ils prennent le risque de rendre inefficace cet espace de gouvernance innovant.

Contacts presse :

  • CCFD-Terre Solidaire : Karine Appy, 01 44 82 80 67, 06 66 12 33 02, k.appy@ccfd.asso.fr
  • Oxfam France : Magali Rubino +33 6 30 46 66 04 / mrubino@oxfamfrance.org 
  • Peuples solidaires Action Aid France : Katia Roux +33 6 72 32 18 24 / k.roux@peuples-solidaires.org 

S’informer

8 janvier 2019

Brésil : forte inquiétude de l’Eglise et de la société civile sur le devenir des terres indigènes (témoignage)

Au Brésil, le nouveau président Jair Bolsonaro vient déjà d’annoncer le transfert de la responsabilité de la démarcation des terres indigènes (...)

20 décembre 2018

Pourquoi promouvoir l’agroécologie paysanne ?

Améliorer les conditions de vie socio-économiques et écologiques des populations rurales, c’est possible ! Le CCFD-Terre Solidaire fait le (...)

17 décembre 2018

Souveraineté alimentaire : « La Tunisie a perdu le contrôle de son modèle agricole »

307 - DECEMBRE

Pour des raisons historiques, le modèle tunisien est fondé sur l’exportation et la dépendance. Décryptage avec Habib Ayeb, géographe et (...)

Nos projets

30 novembre 2018

Accorder l’humain et la planète, les initiatives qui marchent ! (carte interactive)

Il peut sembler difficile d’articuler écologie et droits humains. Pourtant, le CCFD-Terre Solidaire accompagne ses partenaires dans le (...)

5 novembre 2018

Après le séisme et le tsunami sur l’île de Sulawesi en Indonésie, l’aide s’organise

Un violent séisme suivi d’un tsunami ont durement frappé l’île de Sulawesi en Indonésie le 28 septembre dernier. Les organisations (...)

13 septembre 2018

Au Sénégal, la population vent debout contre la centrale à charbon de Bargny

Au Sénégal, la construction d’une centrale à charbon suscite une forte opposition locale. Outre son impact sur le réchauffement climatique (...)