Noël contre la faim

Publié le 03.08.2009 • Mis à jour le 18.07.2012

L’agriculture est malade : soignons la pac !

Alimentation standardisée, disparition de millions d’agriculteurs, répartition inégale des subventions et des revenus entre productions et régions, eaux et terres polluées, concurrence déloyale vis-à-vis des pays du Sud où la faim continue à progresser,....le constat est sévère.

Partout dans le monde, la libéralisation des échanges agricoles, la recherche des coûts de production les plus bas et l’absence de bonne régulation des marchés, dominés par une poignée de firmes agroalimentaires et de distribution, ont entraîné l’ensemble de ces dégâts. Les réformes successives de la PAC participent à ce mouvement.

A l’heure du « bilan de santé » de la Politique Agricole Commune (PAC), il est essentiel que les citoyens pèsent dans le débat pour définir l’agriculture et l’alimentation de demain.

Les signataires de la campagne demandent au ministre de l’Agriculture d’intervenir pour que le principe de souveraineté alimentaire soit formellement reconnu comme un objectif prioritaire de la PAC..

Ce principe doit être mis au service d’une agriculture durable et solidaire afin de permettre :

  • aux consommateurs de pouvoir se procurer des aliments de meilleure qualité à un prix juste et stable
  • aux agriculteurs de vivre décemment de leur travail
  • aux paysans de Sud de ne plus subir la concurrence déloyale d’exportations européennes
  • une meilleure protection de l’environnement.

La souveraineté alimentaire désigne le droit des populations, de leurs États ou Unions à définir leur politique agricole et alimentaire sans dumping vis-à-vis des pays tiers.

Pour en savoir plus et signer la pétition

S’informer

15 décembre 2017

A Jérusalem, une association d’archéologues israéliens dénonce l’utilisation politique des fouilles

Créée par des archéologues, l’association Emek Shaveh est une organisation israélienne qui vise à sensibiliser le public, les journalistes et (...)

8 décembre 2017

Au Mexique, le Prix National des Droits Humains 2017 décerné à notre partenaire Miguel Gandara, président de Serapaz

Avec tous les membres de Serapaz, le CCFD-Terre Solidaire se réjouit de voir le Prix National des Droits Humains au Mexique décerné à son (...)

29 novembre 2017

Henri Burin des Roziers, grand avocat des paysans sans terre au Brésil, nous a quittés

Henri Burin des Roziers est mort le 26 novembre 2017 à Paris à l’âge de 87 ans. Frère dominicain français épris de justice et de liberté, (...)

Nos projets

1er décembre 2017 Acord Burundi , Les femmes paysannes de l’Union Uwaki de Kiwanja, décembre 2013 , Mooriben

L’agriculture paysanne et l’agroécologie en Afrique : un pari gagnant

301 - Septembre-Octobre

Le soutien à une agriculture paysanne et l’agroécologie peuvent-ils améliorer les conditions de vie et la cohésion des populations rurales (...)

1er décembre 2017 Inades formation au Burundi

Burundi : Les femmes au coeur de la transition écologique et sociale

301 - Septembre-Octobre

Porté par le CCFD-Terre Solidaire dans six pays africains, le programme PAIES au Burundi a notablement contribué à inclure les femmes au (...)

16 novembre 2017 Amassa Afrique Verte

Au Mali, 6 manières de faire face aux changements climatiques

Au Mali, la saison des pluies est durablement perturbée par la crise du climat. Ces changements affectent en particulier la période des (...)