Noël contre la faim

Publié le 2 avril 2005

L’espoir d’une véritable puissance diplomatique européenne

Le Conseil européen conserve un rôle primordial en matière de politique étrangère et les décisions sont prises à l’unanimité. Mais la Constitution innove en créant un ministre des Affaires étrangères de l’Union, nommé par le Conseil européen. Il peut décider de convoquer le conseil des Affaires étrangères et peut présenter, avec la Commission, des propositions au Conseil européen. Il représente l’Union sur les sujets concernant la Pesc et dans le dialogue avec les pays tiers.

La Constitution comporte des avancées symboliques en matière de politique étrangère. Mais la réalité demeure la main-mise des Etats sur la Pesc puisque toute l’action du nouveau ministre est soumise à la règle de l’unanimité.
Selon A. Lechevalier et G. Wasserman (La Constitution européenne, dix clés pour comprendre, Paris, 2005, La Découverte), « Il existe toujours des réticences devant la perspective d’un partage de souveraineté sur ce terrain ». Or l’absence d’unité contribue à la faiblesse de l’action de l’Union dans les affaires mondiales.

Obstacle de taille à l’indépendance des positions internationales de l’Union, ses relations avec l’Otan. La Constitution inscrit en effet la politique de défense dans le cadre de l’Otan : une disposition reprise des anciens traités et presque « naturelle » puisque tous les pays membres font partie de l’Otan ou sont non-alignés. Son inscription dans la Constitution rend difficile l’émancipation de l’Europe par rapport aux positions atlantistes et, à ce jour, l’Europe n’a toujours pas clarifié sa position à l’égard du reste du monde.

Nos projets

1er décembre 2017 Inades formation au Burundi

Burundi : Les femmes au coeur de la transition écologique et sociale

301 - Septembre-Octobre

Porté par le CCFD-Terre Solidaire dans six pays africains, le programme PAIES au Burundi a notablement contribué à inclure les femmes au (...)

16 novembre 2017 Amassa Afrique Verte

Au Mali, 6 manières de faire face aux changements climatiques

Au Mali, la saison des pluies est durablement perturbée par la crise du climat. Ces changements affectent en particulier la période des (...)

9 novembre 2017 Inades formation au Burundi

Burundi : L’agroécologie, un nouvel horizon pour le monde paysan

301 - Septembre-Octobre

Entre janvier 2016 et juillet 2017, des communautés paysannes du nord du Burundi, menacées par les effets du changement climatique, ont (...)

S’informer

20 octobre 2017

Birmanie : l’UE privilégie ses intérêts financiers à l’instauration de la paix

Un collectif d’organisations birmanes et européennes, dont le CCFD-Terre Solidaire, publie, le 4 octobre 2017, un rapport intitulé « (...)

16 octobre 2017

10 ans après les émeutes de la faim, où en sont les engagements internationaux ? (rapport)

Dans son rapport intitulé « La faim justifie les moyens ! », le CCFD-Terre Solidaire constate la montée de l’insécurité alimentaire dans le (...)

6 octobre 2017

Etats généraux de l’alimentation : appel à la mobilisation

Alors que les Etats généraux de l’alimentation arrivent à mi-parcours, 50 organisations, dont le CCFD-Terre Solidaire, souhaitent que les (...)