Publié le 2 avril 2005

L’espoir d’une véritable puissance diplomatique européenne

Le Conseil européen conserve un rôle primordial en matière de politique étrangère et les décisions sont prises à l’unanimité. Mais la Constitution innove en créant un ministre des Affaires étrangères de l’Union, nommé par le Conseil européen. Il peut décider de convoquer le conseil des Affaires étrangères et peut présenter, avec la Commission, des propositions au Conseil européen. Il représente l’Union sur les sujets concernant la Pesc et dans le dialogue avec les pays tiers.

La Constitution comporte des avancées symboliques en matière de politique étrangère. Mais la réalité demeure la main-mise des Etats sur la Pesc puisque toute l’action du nouveau ministre est soumise à la règle de l’unanimité.
Selon A. Lechevalier et G. Wasserman (La Constitution européenne, dix clés pour comprendre, Paris, 2005, La Découverte), « Il existe toujours des réticences devant la perspective d’un partage de souveraineté sur ce terrain ». Or l’absence d’unité contribue à la faiblesse de l’action de l’Union dans les affaires mondiales.

Obstacle de taille à l’indépendance des positions internationales de l’Union, ses relations avec l’Otan. La Constitution inscrit en effet la politique de défense dans le cadre de l’Otan : une disposition reprise des anciens traités et presque « naturelle » puisque tous les pays membres font partie de l’Otan ou sont non-alignés. Son inscription dans la Constitution rend difficile l’émancipation de l’Europe par rapport aux positions atlantistes et, à ce jour, l’Europe n’a toujours pas clarifié sa position à l’égard du reste du monde.

Nos projets

3 mai 2018

A Haïti : 6 stratégies pour s’adapter au changement climatique

Avec le réchauffement de la planète, les phénomènes climatiques observés à Haïti sont de plus en plus extrêmes et destructeurs. Les (...)

23 mars 2018

Cinq reportages de La Croix au Paraguay pour découvrir l’action du CCFD-Terre Solidaire

Cinq portraits ont été réalisés par le quotidien La Croix au Paraguay avec des associations partenaires du CCFD-Terre solidaire. Une série (...)

1er décembre 2017

Burundi : Les femmes au coeur de la transition écologique et sociale

301 - Septembre-Octobre

Porté par le CCFD-Terre Solidaire dans six pays africains, le programme PAIES au Burundi a notablement contribué à inclure les femmes au (...)

S’informer

22 June 2018

Etats-Unis : une politique migratoire inhumaine (communiqué de la CIDSE)

La CIDSE (Coopération Internationale pour le Développement et la Solidarité), dont le CCFD-Terre Solidaire est membre, est une alliance (...)

21 juin 2018

Brésil : l’Église au secours des migrants vénézuéliens

Chaque jour, des centaines de Vénézuéliens passent la frontière avec le Brésil. Ils fuient la misère économique et le régime répressif de (...)

18 juin 2018

En Amérique latine, l’agroécologie est une lutte politique

En Amérique latine, se développe une approche politique de l’agroécologie. Au-delà de la seule question de l’agriculture, elle prend en (...)