Publié le 07.06.2013 • Mis à jour le 07.06.2013

L’accès aux terres en Afrique subsaharienne, une des clés du développement

L’Afrique subsaharienne connait actuellement des transformations rapides et de très grande ampleur : croissance économique forte, explosion démographique et urbanisation rapide devraient perdurer pendant plusieurs décennies.

L’accès aux terres en Afrique subsaharienne, une des clés du développement Lundi 24 juin 2013 09:00-18:00 Ifri

Salle de conférences
27 rue de la Procession 75015 Paris

Sa population a dépassé le milliard d’individus. L’accroissement démographique et urbain accentue la demande pour les systèmes agro-pastoraux des pays du sud du Sahara. Cette tension sur les systèmes agricoles africains, conjuguée aux besoins alimentaires planétaires croissants et à la nouvelle demande internationale en biocarburants, exacerbe la pression sur les terres agricoles du continent.
Celles-ci sont en effet de plus en plus convoitées par de nombreux acteurs aux profils différents, du global au local, avec des conséquences parfois dramatiques pour les communautés locales.

La régulation de l’accès aux terres agricoles est plus que jamais nécessaire pour protéger les droits des populations rurales et pour un développement auto-centré. L’accès des paysans à la propriété foncière est l’une des conditions d’un développement du secteur. Une politique claire et volontariste de la part des États est désormais incontournable pour encadrer les acquisitions et les exploitations de terres.
Ce sont ces thématiques que cette conférence se propose d’étudier à travers trois tables rondes. La première situera la question foncière dans les enjeux démographiques et alimentaires globaux en insistant en particulier sur l’accélération de la compétition pour l’accès au foncier dans de nombreux pays d’Afrique subsaharienne, une compétition globale (phénomène dit du Landgrabbing) mais aussi une compétition sur le plan national et local entre différents acteurs.
La deuxième table ronde abordera la question des droits fonciers qui se chevauchent, le rôle de certaines chefferies coutumières dans l’exploitation et la capacité d’accès aux terres agricoles ainsi que les difficiles mises en place de politiques foncières de certains États.

Enfin, la troisième table ronde traitera de l’accès à la terre pour les paysans comme de l’une des conditions de l’amélioration de leur condition. Cette table ronde se penchera en particulier sur les exemples de mises en place des titres simplifiés.

Programme de la journée

S’informer

19 septembre 2018

Fin de l’examen du projet de loi contre la fraude fiscale à l’Assemblée Nationale (Communiqué)

Communiqué conjoint : Anticor, ATTAC, CCFD-Terre Solidaire, Oxfam, Sherpa, Syndicat de la Magistrature L’Assemblée a terminé ce (...)

14 septembre 2018

Examen à l’Assemblée nationale du projet de loi fraude fiscale

Ce lundi 17 septembre l’Assemblée nationale examine en plénière le projet de loi sur la fraude fiscale. A l’issue de l’examen en commission (...)

11 septembre 2018

Hausse de la faim et de l’insécurité alimentaire dans le monde : il est temps de s’attaquer aux causes (communiqué)

Le constat du rapport sur l’état de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde, publié le 11 septembre 2018 par cinq agences (...)

Nos projets

13 septembre 2018

Au Sénégal, la population vent debout contre la centrale à charbon de Bargny

Au Sénégal, la construction d’une centrale à charbon suscite une forte opposition locale. Outre son impact sur le réchauffement climatique (...)

21 août 2018

Egypte : une pépinière théâtrale au Caire

FDM n°305

Alors que la libre parole se réduit à peau de chagrin depuis la prise de pouvoir du président Sissi en 2013, un centre de formation au (...)

26 juillet 2018

Le niébé, un haricot au coeur de la bataille pour les semences paysannes

Le niébé est un haricot très populaire en Afrique de l’Ouest, et particulièrement nutritif. Pour le promouvoir et le protéger, l’AOPP, une (...)