Publié le 19.04.2016 • Mis à jour le 19.04.2016

Procès LuxLeaks : mobilisez-vous pour le lanceur d’alerte Antoine Deltour

Les organisations de la Plateforme paradis fiscaux et judiciaires dont le CCFD-Terre Solidaire, appellent à soutenir Antoine Deltour et deux autres accusés dans le cadre de l’affaire LuxLeaks, lors de l’ouverture du procès au Luxembourg le 26 avril 2016.

LuxLeaks : mobilisez-vous pour le lanceur d’alerte Antoine Deltour Mardi 26 avril 2016 Luxembourg

Poursuivi pour cinq chefs d’inculpation, « vol domestique, d’accès ou de maintien frauduleux dans un système informatique, de divulgation de secrets d’affaires, de violation de secret professionnel et de blanchiment-détention des documents soustraits », Antoine Deltour risque jusqu’à 5 ans de prison et plus d’1 million d’euros d’amende. Edouard Perrin - journaliste de l’agence Première ligne, qui produit le magazine « Cash Investigation » - est poursuivi pour les mêmes chefs d’accusation.

Les citoyens et citoyennes européens leur doivent pourtant beaucoup : en faisant fuiter des accords secrets passés entre de grandes entreprises - par l’intermédiaire d’un grand cabinet de conseil - et l’administration fiscale luxembourgeoise, Antoine Deltour a révélé comment des centaines de multinationales ont pu faire échapper leurs bénéfices à l’impôt dans les pays où elles exercent réellement leurs activités.

Le scandale des Panama Papers montre une nouvelle fois que le rôle des lanceurs d’alerte est essentiel pour notre démocratie, et que les mesures prises jusqu’ici pour lutter contre l’opacité fiscale sont insuffisantes. Les dernières en date, annoncées par la Commission européenne le 12 avril 2016, montrent que la bataille pour la transparence est très loin d’être gagnée.

Les organisations de la Plateforme paradis fiscaux et judiciaires appellent donc à venir soutenir les lanceurs d’alerte et réclamer plus de transparence financière, le 26 avril à Luxembourg, lors de l’ouverture du procès d’Antoine Deltour et de ses co-accusés.

Rendez-nous la lumière, pour la fin de l’opacité financière !

Informations pratiques

Un transport en minibus est prévu au départ de Paris :

- 30€/personne pour un AR dans la journée (départ le 26 avril à 5h du matin, retour le soir)
- 55€/personne pour un AR sur deux jours (départ le 25 avril en début de soirée, nuit en auberge de jeunesse, retour le 26 en fin d’après-midi. Repas non compris)

Réservation obligatoire deltour-bus@attac.org. Merci d’indiquer votre nom, prénom et numéro de téléphone ainsi que l’option qui vous intéresse.

Et aussi :
Le comité de soutien à Antoine Deltour organise de son côté un bus pour le Luxembourg depuis Épinal, Nancy et Metz. Pour plus de renseignements

S’informer

19 septembre 2018

Fin de l’examen du projet de loi contre la fraude fiscale à l’Assemblée Nationale (Communiqué)

Communiqué conjoint : Anticor, ATTAC, CCFD-Terre Solidaire, Oxfam, Sherpa, Syndicat de la Magistrature L’Assemblée a terminé ce (...)

14 septembre 2018

Examen à l’Assemblée nationale du projet de loi fraude fiscale

Ce lundi 17 septembre l’Assemblée nationale examine en plénière le projet de loi sur la fraude fiscale. A l’issue de l’examen en commission (...)

26 juillet 2018

Projet de loi fraude fiscale : les députés renoncent à une ouverture complète du verrou de Bercy ( Communiqué)

Mardi 24 et mercredi 25 juillet, la Commission des Finances de l’Assemblée nationale a étudié en première lecture le projet de loi relatif à (...)

Nos projets

11 octobre 2011

« Au Paraguay, les pauvres paient plus d’impôts que les riches »

Auteur d’une « Analyse du système fiscal au Paraguay et potentiel de la collecte d’Impôts », en collaboration notamment avec Decidamos, (...)

3 octobre 2011

Actions de plaidoyer contre les paradis fiscaux et l’annulation de la dette

Avec ces actions, Latindadd promeut une participation citoyenne aux prises de décisions concernant l’élaboration des politiques publiques, (...)

13 avril 2011

Gouvernance locale et évasion fiscale

Selon Marc Traore, directeur des Programmes et projets du Centre Djoliba, ONG malienne, la conscientisation des populations peut (...)