Noël contre la faim

Publié le 9 janvier 2015

Carême 2015 : Sauvegarder la Création

Engagé de longue date aux côtés d’acteurs locaux qui mettent en œuvre des projets de développement durable dans les pays du Sud, le CCFD-Terre Solidaire fait de la viabilité écologique et de la justice environnementale un enjeu transversal à sa réflexion et à son action (Rapport d’orientation 2014-2020). Son objectif : soutenir une agriculture adaptée et respectueuse de l’environnement pour assurer la sécurité alimentaire des populations tout en permettant d’agir sur les effets du changement climatique.

Notre planète peut nourrir tous ses habitants. Des solutions alternatives crédibles existent

Pour lutter contre les causes structurelles de la faim, le CCFD-Terre Solidaire soutient le travail d’organisations qui pratiquent une gestion durable des ressources naturelles. Ces initiatives d’agriculture innovantes sont de réelles alternatives au modèle conventionnel.
L’agroécologie, qui sauvegarde la biodiversité à l’opposé des monocultures, l’agroforesterie, qui diversifie les cultures sur une même parcelle en évitant l’utilisation d’engrais et de pesticides, l’agriculture urbaine, la gestion communautaire de la forêt, de l’eau… les initiatives sont nombreuses. Pratiquées par des petits agriculteurs familiaux, elles respectent l’environnement, luttent contre l’exode rural, permettent une meilleure résilience face aux conditions climatiques difficiles et préservent la sécurité alimentaire des populations. Plusieurs organisations des pays du Sud, invitées en mars pour la Campagne de carême 2015, sont porteuses de ce type d’actions (voir leur présentation page suivante).

Ne pas s’engager sur de fausses solutions

De nombreuses initiatives sont prises au niveau international pour promouvoir la sécurité alimentaire mondiale et la lutte contre le changement climatique. Si certaines sont positives, le CCFD-Terre Solidaire suit avec vigilance un certain nombre de solutions qui sont proposées actuellement, pour s’assurer qu’elles correspondent à l’objectif affiché et qu’elles profiteront bien aux agricultures des pays du Sud. En effet, en privatisant des forêts, en accaparant des terres, certaines de ces initiatives excluent de fait les populations de leurs territoires. L’implantation d’entreprises, en l’absence de définition de normes sociales et environnementales, risquent fort de se faire au détriment des populations. Des projets dits « d’agriculture intelligente face au climat » risquent de n’être que de « fausses solutions » allant à l’encontre des intérêts communs des agricultures du Nord et du Sud.

Mobiliser l’opinion et plus particulièrement le public catholique

Suite aux modestes résultats de la Conférence de Lima (COP20, décembre 2014), la prochaine Conférence de l’ONU sur le changement climatique (COP21 à Paris, décembre 2015), représente un enjeu majeur. À cette occasion, le CCFD-Terre Solidaire et son réseau de bénévoles s’engageront pour informer et mobiliser les citoyens sur les enjeux d’une transition écologique et sociale plus que nécessaire. Dans le cadre d’un groupe d’organisations catholiques mis en place par les évêques de France, le CCFD-Terre Solidaire travaille à la proposition d’outils pour les communautés chrétiennes et mobilise son réseau de bénévoles dans de nombreux événements en région, co-organisés avec les mouvements et services de sa collégialité. Au niveau international, il participera à la mobilisation des chrétiens d’Europe à travers la CIDSE, coordination de 17 organisations catholiques de développement dont il est membre.

L’Église s’engage pour la sauvegarde de la Création

- Le pape François : « La Création n’est pas une propriété dont nous pouvons disposer selon notre plaisir ; et c’est encore moins la propriété de certains, de quelques-uns. La Création est un don, elle est un cadeau, un don merveilleux que Dieu nous a fait pour que nous en prenions soin et l’utilisions pour le bénéfice de tous, avec respect et gratitude. » Pape François, discours du 28 octobre 2014 aux participants de la Rencontre mondiale des mouvements populaires.

- Les évêques catholiques présents à la Conférence de Lima (COP20) en décembre 2014 ont publié un document commun dans lequel ils réaffirment l’option préférentielle pour les pauvres, appellent à la justice climatique, la reconnaissance des biens communs (l’atmosphère, les forêts tropicales, les océans, les terres agricoles…), la nécessité de mettre en place un nouvel ordre financier et économique qui donne une place centrale à l’être humain et au bien commun.
Pour lire la Déclaration : https://ecologyandchurches.wordpress.com/2014/12/10/climat-les-eveques-catholiques-se-mobilisent/

- Dans leur document commun « Mobilisation des organisations catholiques internationales face aux changements climatiques », la CIDSE et CARITAS Internationalis, s’engagent pour la justice climatique, condition indispensable pour éliminer la pauvreté, la faim et la malnutrition. « La réponse aux changements climatiques est entre les mains de l’Humanité, et tout un chacun a un rôle indispensable à jouer. Des solutions à caractère éthique et moral doivent être trouvées en adoptant une approche fondée sur les droits de l’Homme, dont le droit fondamental à une alimentation adéquate. » Ces deux organisations demandent la signature d’un accord décisif contraignant sous l’égide des Nations unies en décembre 2015 à Paris. Site : cidse.org

Dossier de presse Carême 2015

Nos projets

1er décembre 2017 Acord Burundi , Les femmes paysannes de l’Union Uwaki de Kiwanja, décembre 2013 , Mooriben

L’agriculture paysanne et l’agroécologie en Afrique : un pari gagnant

301 - Septembre-Octobre

Le soutien à une agriculture paysanne et l’agroécologie peuvent-ils améliorer les conditions de vie et la cohésion des populations rurales (...)

15 septembre 2017 ITECA

Irma, Maria : solidaires avec les peuples des Caraïbes !

Au cours de leurs passages, les ouragans Irma et Maria ont causé des dégâts considérables dans les Caraïbes. A Haïti et à Cuba, les (...)

19 avril 2017

Victimes de la sécheresse et de Boko Haram, les éleveurs du lac Tchad appellent à la solidarité

Dossier : La faim guette les populations fragilisées par les crises politiques en Afrique

Dans un environnement déjà fortement fragilisé par la sécheresse, les populations de la région du Lac Tchad sont soumises aux violences et (...)

S’informer

29 novembre 2017

Henri Burin des Roziers, grand avocat des paysans sans terre au Brésil, nous a quittés

Henri Burin des Roziers est mort le 26 novembre 2017 à Paris à l’âge de 87 ans. Frère dominicain français épris de justice et de liberté, (...)

24 novembre 2017

Visite du pape en Birmanie : l’éclairage du CCFD-Terre Solidaire sur un pays sous tension (vidéo)

Drame des Rohingyas, situation politique, enjeux économiques, rôle des chrétiens... A la veille de la visite du pape François en Birmanie (...)

12 octobre 2017

Madagascar : le militant écologiste Raleva écope de deux ans de prison avec sursis

M. Raleva, défenseur des droits environnementaux à Madagascar, a été condamné le 26 octobre 2017 à deux ans de prison avec sursis. Son tort : (...)