Noël contre la faim

Publié le 10 décembre 2014

Bangladesh : Quand les conditions de travail conduisent à la mort

SUR LE TERRAIN / Bangladesh

L’effondrement de l’immeuble du Rana Plaza sur les ouvriers bangladais montre à quel point les multinationales sont dégagées de toute responsabilité en cas de dommages causés par leurs filiales et sous-traitants sur les travailleurs et les populations riveraines

Le 24 avril 2013, à Dacca, au Bangladesh, l’immeuble Rana Plaza, qui hébergeait plusieurs usines de confection textile, s’effondre, provoquant la mort de 1138 personnes.
Les ouvrières, ensevelies sous les décombres, travaillaient pour des marques internationales de vêtements parmi lesquelles Auchan, Carrefour, Benetton ou Camaïeu.
Aucun recours ne permet aujourd’hui de mettre en cause la responsabilité des entreprises donneuses d’ordre qui ont manqué à leur devoir de vigilance en matière de respect de la sécurité de ces ouvrières.

Faute de mieux, la mobilisation de la société civile se porte sur un fonds d’indemnisation pour les victimes du Rana Plaza visant à collecter des contributions volontaires de la part des entreprises.
Mais plusieurs d’entre elles refusent purement et simplement d’y participer au motif qu’elles ne sont pas responsables de l’activité de leurs sous-traitants.
Les sommes récoltées à ce jour sont très en deçà du montant de la réparation au regard du dommage causé : moins de la moitié des besoins identifiés pour couvrir les frais médicaux et la perte de revenus des victimes et de leurs familles.

Sans autre recours juridique possible, plusieurs associations ont déposé une plainte contre le distributeur français Auchan pour « pratiques commerciales trompeuses ». L’entreprise s’est finalement engagée à participer au fonds d’indemnisation, mais elle n’a jamais reconnu sa responsabilité dans ce drame.

Considérant que les multinationales sont dégagées de toute responsabilité en cas de dommages causés par leurs filiales et sous-traitants sur les travailleurs et les populations riveraines. Ecouter

En savoir plus :
Multinationales et droits humains : les entreprises du CAC 40 s’expriment (Questionnaire au CAC40, juin 2014)
Rana Plaza, 1138 morts, est-ce trop peu pour une loi ?(communiqué, avril 2014)
Victimes dans l’industrie textile au Bangladesh : les marques s’en soucient-elles ? (communiqué, septembre 2013)
Nouvel effondrement d’un immeuble au Bangladesh (communiqué, avril 2013)

Nos projets

1er décembre 2017

L’agriculture paysanne et l’agroécologie en Afrique : un pari gagnant

301 - Septembre-Octobre

Le soutien à une agriculture paysanne et l’agroécologie peuvent-ils améliorer les conditions de vie et la cohésion des populations rurales (...)

1er décembre 2017

Burundi : Les femmes au coeur de la transition écologique et sociale

301 - Septembre-Octobre

Porté par le CCFD-Terre Solidaire dans six pays africains, le programme PAIES au Burundi a notablement contribué à inclure les femmes au (...)

16 novembre 2017

Au Mali, 6 manières de faire face aux changements climatiques

Au Mali, la saison des pluies est durablement perturbée par la crise du climat. Ces changements affectent en particulier la période des (...)

S’informer

16 janvier 2018

Birmanie : se former aux pratiques alternatives pour s’émanciper des grandes entreprises étrangères

En Birmanie, le Gaia Sustainable Management Institute (GSMI), organisation partenaire du CCFD-Terre Solidaire, développe des pratiques (...)

12 janvier 2018

Les enjeux de la visite du pape au Pérou et en Amazonie

Du 18 au 21 janvier 2018, le pape François se rendra au Pérou. Une visite importante dans ce pays très inégalitaire, qui a aussi donné (...)

11 janvier 2018

#Soldes2018 : au Cambodge, les droits aussi sont soldés

Dossier : Vers un traité Onu contre l’impunité des multinationales

Alors que les soldes démarrent en France, au Cambodge, ce sont les droits des ouvrières du textile qui sont soldés ! Pour attirer les (...)