Publié le 10 décembre 2014

Bangladesh : Quand les conditions de travail conduisent à la mort

SUR LE TERRAIN / Bangladesh

L’effondrement de l’immeuble du Rana Plaza sur les ouvriers bangladais montre à quel point les multinationales sont dégagées de toute responsabilité en cas de dommages causés par leurs filiales et sous-traitants sur les travailleurs et les populations riveraines

Le 24 avril 2013, à Dacca, au Bangladesh, l’immeuble Rana Plaza, qui hébergeait plusieurs usines de confection textile, s’effondre, provoquant la mort de 1138 personnes.
Les ouvrières, ensevelies sous les décombres, travaillaient pour des marques internationales de vêtements parmi lesquelles Auchan, Carrefour, Benetton ou Camaïeu.
Aucun recours ne permet aujourd’hui de mettre en cause la responsabilité des entreprises donneuses d’ordre qui ont manqué à leur devoir de vigilance en matière de respect de la sécurité de ces ouvrières.

Faute de mieux, la mobilisation de la société civile se porte sur un fonds d’indemnisation pour les victimes du Rana Plaza visant à collecter des contributions volontaires de la part des entreprises.
Mais plusieurs d’entre elles refusent purement et simplement d’y participer au motif qu’elles ne sont pas responsables de l’activité de leurs sous-traitants.
Les sommes récoltées à ce jour sont très en deçà du montant de la réparation au regard du dommage causé : moins de la moitié des besoins identifiés pour couvrir les frais médicaux et la perte de revenus des victimes et de leurs familles.

Sans autre recours juridique possible, plusieurs associations ont déposé une plainte contre le distributeur français Auchan pour « pratiques commerciales trompeuses ». L’entreprise s’est finalement engagée à participer au fonds d’indemnisation, mais elle n’a jamais reconnu sa responsabilité dans ce drame.

Considérant que les multinationales sont dégagées de toute responsabilité en cas de dommages causés par leurs filiales et sous-traitants sur les travailleurs et les populations riveraines. Ecouter

En savoir plus :
Multinationales et droits humains : les entreprises du CAC 40 s’expriment (Questionnaire au CAC40, juin 2014)
Rana Plaza, 1138 morts, est-ce trop peu pour une loi ?(communiqué, avril 2014)
Victimes dans l’industrie textile au Bangladesh : les marques s’en soucient-elles ? (communiqué, septembre 2013)
Nouvel effondrement d’un immeuble au Bangladesh (communiqué, avril 2013)

Nos projets

16 mai 2018

Bénin : l’association Sin Do donne la voix aux femmes

Face aux violences faites aux femmes et aux jeunes filles au Bénin, l’association Sindo lutte avec elles pour leur dignité et développe (...)

3 mai 2018

A Haïti : 6 stratégies pour s’adapter au changement climatique

Avec le réchauffement de la planète, les phénomènes climatiques observés à Haïti sont de plus en plus extrêmes et destructeurs. Les (...)

23 mars 2018

Cinq reportages de La Croix au Paraguay pour découvrir l’action du CCFD-Terre Solidaire

Cinq portraits ont été réalisés par le quotidien La Croix au Paraguay avec des associations partenaires du CCFD-Terre solidaire. Une série (...)

S’informer

22 June 2018

Etats-Unis : une politique migratoire inhumaine (communiqué de la CIDSE)

La CIDSE (Coopération Internationale pour le Développement et la Solidarité), dont le CCFD-Terre Solidaire est membre, est une alliance (...)

21 juin 2018

Secret des affaires : un bâillon d’or pour les sénateurs

Ce jeudi 21 juin la proposition de loi Gauvain sur le secret des affaires a été adoptée par le Sénat. Malgré les alertes lancées depuis (...)

21 juin 2018

Brésil : l’Église au secours des migrants vénézuéliens

Chaque jour, des centaines de Vénézuéliens passent la frontière avec le Brésil. Ils fuient la misère économique et le régime répressif de (...)