dossier

État d’urgence planétaire : votons pour une France solidaire !

Bilan de la campagne Urgence planétaire

Il faut d’abord souligner, précise Gustave Massiah, le grand succès de la mobilisation pour cette campagne qui a conduit à un élargissement du front de la solidarité internationale. Sur chacun des onze thèmes de la campagne se sont construites des coalitions spécifiques qui vont bien au-delà des organisations membres du Crid, dont fait partie le CCFD. Parmi les soixante signataires de nos fiches de campagne, on trouve Amnesty International, des syndicats, des organisations environnementales… Ces plates-formes thématiques vont nous permettre de continuer à travailler ensemble.

L’aspect plus négatif, c’est la difficulté que nous avons eu à imposer les enjeux de solidarité internationale, notamment auprès des candidats qui ont obtenu le plus de voix. Les candidats ont fait clairement le choix de cibles électorales. Des choix qui ont opposé une partie des citoyens : logique de l’insécurité, crainte de l’intégration, rejet du Sud, alors même, que de très nombreux Français considèrent que des sujets comme l’aide au développement ou l’annulation de la dette auraient dû être des thèmes importants de cette campagne présidentielle, comme le montre le baromètre du CCFD [1]. Il faut dire que la multiplication des sondages a un effet négatif sur le débat qui est de moins de moins politique. À travers ces sondages, les politiques cherchent à analyser l’état de l’opinion, les désirs de l’opinion pour cibler les mesures qui répondent à ces attentes. Ce qui fait qu’aujourd’hui, quand on aborde le thème de la fiscalité, on parle cadeaux fiscaux plutôt que taxes internationales.

Propos recueillis par Hélène Jullien


Avec le CCFD, faites entendre votre voix

La planète est en état d’urgence : appauvrissement des plus pauvres, migrations de désespoir, tensions sociales et politiques en Afrique... La France peut contribuer à résoudre ces problèmes mondiaux qui nous concernent tous.

Les élections présidentielles et législatives de 2007 ont été l’occasion d’une forte mobilisation et d’un questionnement des candidats sur les questions de solidarité internationale.

Dans le cadre de la campagne « Etat d’Urgence planétaire : Votons pour une France solidaire, »l’action du CCFD avait pour objectif de :

  • mettre la solidarité internationale au cœur du débat public
  • mobiliser les citoyens pour qu’ils inscrivent la solidarité internationale au cœur de leur choix électoral
  • inciter les partis à inscrire nos propositions dans leur programme.

Vouloir un monde plus juste, lutter contre la pauvreté, pour la démocratie ailleurs dans le monde, c’est aussi agir pour la France.

La synthèse comparée des engagements du Parti socialiste et et de l’UMP sur le financement du développement et sur la politique agricoles et la mondialisation du commerce

À lire : l’analyse comparée des programmes des partis sur l’ensemble des thèmes portés par le collectif État d’urgence planétaire.

Le CCFD demandait aux candidats de s’engager :

  • pour une politique agricole française et européenne en faveur des paysans les plus pauvres
  • pour une aide de la France orientée vers la lutte contre la pauvreté et pour la promotion de la démocratie
  • pour une politique migratoire au service du développement et respectueuse des droits des migrants.

[1Sondage BVA-CCFD-La Croix, Europe 1, d’octobre 2006.

22 mai 2007

Politique migratoire et développement

Oui, en France, en Europe et dans les pays qui collaborent avec la politique européenne de lutte contre l’émigration clandestine, les (...)

22 mai 2007

Aide au développement et relations France-Afrique

Les quatre demandes du CCFD et l’analyse des propositions des partis Faire de la solidarité internationale une véritable priorité (...)

22 mai 2007

Politique agricole et commerce international

Non, les règles actuelle du commerce mondial ne profitent à tout le monde comme le prétendent les partisans du libre-échange. (...)

Nos projets

11 janvier 2019

Mexique : sur les routes de l’exil, une femme et deux hommes témoignent

Manolo, Octavio, et Malvina ont trouvé refuge à la Casa Mambré, un point d’accueil créé par les sœurs scalabriniennes au Mexique et soutenu (...)

30 novembre 2018

Accorder l’humain et la planète, les initiatives qui marchent ! (carte interactive)

Il peut sembler difficile d’articuler écologie et droits humains. Pourtant, le CCFD-Terre Solidaire accompagne ses partenaires dans le (...)

5 novembre 2018

Après le séisme et le tsunami sur l’île de Sulawesi en Indonésie, l’aide s’organise

Un violent séisme suivi d’un tsunami ont durement frappé l’île de Sulawesi en Indonésie le 28 septembre dernier. Les organisations (...)

S’informer

8 janvier 2019

Brésil : forte inquiétude de l’Eglise et de la société civile sur le devenir des terres indigènes (témoignage)

Au Brésil, le nouveau président Jair Bolsonaro vient déjà d’annoncer le transfert de la responsabilité de la démarcation des terres indigènes (...)

20 décembre 2018

Pourquoi promouvoir l’agroécologie paysanne ?

Améliorer les conditions de vie socio-économiques et écologiques des populations rurales, c’est possible ! Le CCFD-Terre Solidaire fait le (...)

17 décembre 2018

Souveraineté alimentaire : « La Tunisie a perdu le contrôle de son modèle agricole »

307 - DECEMBRE

Pour des raisons historiques, le modèle tunisien est fondé sur l’exportation et la dépendance. Décryptage avec Habib Ayeb, géographe et (...)