Publié le 6 décembre 2006

Les alternatives politiques

Tourner le dos à l’agro-industrie exportatrice. Le système soja mondialisé n’est pas viable à terme, pris dans une fuite en avant productiviste, consommatrice de ressources naturelles et socialement intenable. Il est du ressort des politiques d’y mettre fin.

Dans les pays producteurs

• soutenir l’agriculture familiale et paysanne, génératrice de millions d’emplois, mais aussi productrice de la majeure partie des aliments consommés localement ;
• reconsidérer les politiques agricoles, qui doivent prioriser la sécurité alimentaire, la justice sociale, le respect de l’environnement ;
• réorienter les crédits de recherche.

Dans les pays consommateurs

• développer des filières oléo-protéagineuses « non soja », diversifiées ;
• réduire la production de viande, et d’abord celle qui est destinée à l’exportation ;
• favoriser les filières « soja non-OGM » ;

Au sein des instances internationales

• imposer le droit national à protéger les agricultures vivrières locales, et les ressources naturelles contre la pression des créanciers extérieurs ;
• dénoncer l’octroi de prêts d’organismes de financement internationaux favorisant l’agro-industrie exportatrice.

Nos projets

30 novembre 2018

Accorder l’humain et la planète, les initiatives qui marchent ! (carte interactive)

Il peut sembler difficile d’articuler écologie et droits humains. Pourtant, le CCFD-Terre Solidaire accompagne ses partenaires dans le (...)

5 novembre 2018

Après le séisme et le tsunami sur l’île de Sulawesi en Indonésie, l’aide s’organise

Un violent séisme suivi d’un tsunami ont durement frappé l’île de Sulawesi en Indonésie le 28 septembre dernier. Les organisations (...)

13 septembre 2018

Au Sénégal, la population vent debout contre la centrale à charbon de Bargny

Au Sénégal, la construction d’une centrale à charbon suscite une forte opposition locale. Outre son impact sur le réchauffement climatique (...)

S’informer

8 janvier 2019

Brésil : forte inquiétude de l’Eglise et de la société civile sur le devenir des terres indigènes (témoignage)

Au Brésil, le nouveau président Jair Bolsonaro vient déjà d’annoncer le transfert de la responsabilité de la démarcation des terres indigènes (...)

20 décembre 2018

Pourquoi promouvoir l’agroécologie paysanne ?

Améliorer les conditions de vie socio-économiques et écologiques des populations rurales, c’est possible ! Le CCFD-Terre Solidaire fait le (...)

17 décembre 2018

Souveraineté alimentaire : « La Tunisie a perdu le contrôle de son modèle agricole »

307 - DECEMBRE

Pour des raisons historiques, le modèle tunisien est fondé sur l’exportation et la dépendance. Décryptage avec Habib Ayeb, géographe et (...)