Un avenir sans faim

Publié le 21.05.2015 • Mis à jour le 06.07.2015

Mobilisons-nous pour qu’Orange exerce sa responsabilité

Le CCFD-Terre Solidaire avec plusieurs organisations dénoncent dans un rapport publié le 6 mai dernier, les relations du groupe Orange avec l’entreprise Partner dans le Territoire Palestinien Occupé.

Orange, par l’intermédiaire de son contrat avec Partner, contribue indirectement à la viabilité économique et au maintien des colonies israéliennes dans le Territoire palestinien occupé, considérées comme illégales par la communauté internationale.
C’est pourquoi le CCFD-Terre Solidaire demande à l’Etat français, principal actionnaire minoritaire d’Orange, d’agir et de demander à Orange de mettre fin à l’activité de Partner dans les colonies ou à rompre son contrat avec lui.

Aujourd’hui, Partner dispose de 208 antennes et installations de communication dans les colonies ainsi que des boutiques notamment à Ariel, Beithar Illit, Modi’in Illit et Mishour Adoumin. La relation commerciale qui lie Partner et Orange a été nouée en 1998 et renouvelée en 2011. Un amendement du contrat de licence de marque entré en vigueur en 2015 prévoit même une hausse de la redevance versée à Orange à partir de 2019.

Cette relation commerciale perdure ainsi malgré les interpellations répétées de la société civile.

En plus de soutenir logistiquement l’armée israélienne lors de certaines opérations militaires, les opérateurs israéliens de télécommunications ne payent pas d’impôts à l’Autorité palestinienne pour leurs activités commerciales sur le marché palestinien, en violation des accords d’Oslo. La perte annuelle de recettes fiscales liée aux opérations israéliennes de communication non autorisées était estimée à 60 millions de dollars selon un rapport de la Banque mondiale en 2008. Les opérateurs israéliens tirent ainsi profit des restrictions imposées à l’économie palestinienne (attribution limitée des fréquences, écarts de fiscalité, délais d’importation, etc.) et de la concurrence déloyale qui en résulte.

Orange doit exercer sa responsabilité et l’Etat actionnaire doit respecter ses obligations internationales en matière de droits humains. Le 27 mai prochain se tiendra à Paris l’Assemblée générale du groupe Orange.
C’est pourquoi, le CCFD-Terre Solidaire vous propose de dénoncer cette situation et d’agir pour faire pression auprès de nos politiques français en relayant sur vos comptes twitter ou Facebook les messages suivants :

A partager sur Twitter :

- Lors de l’AG du groupe le 27/05, la France, actionnaire d’@Orange doit respecter ses obligations internationales #HumanRights @EmmanuelMacron

- Lors de l’AG du groupe le 27/05, la France, actionnaire d’@orange doit respecter ses engagements internationaux #HumanRights @LaurentFabius

- Actionnaire d’@Orange, la France doit stopper ses liaisons dangereuses dans les colonies #Israël #TPO AG 27/05 #HumanRights @EmmanuelMacron

- Actionnaire d’@Orange, la France doit stopper ses liaisons dangereuses dans les colonies #Israël #TPO AG 27/05 #HumanRights @LaurentFabius

- L’Etat actionnaire d’Orange doit faire cesser sa relation d’affaires dans les colonies israéliennes @LaurentFabius @EmmanuelMacron

- Illégalité des colonies israéliennes : L’Etat, actionnaire d’@Orange ne doit pas trahir la parole de la diplomatie française ! @LaurentFabius

A partager sur Facebook :

- Partagez notre post du 6 mai et son image "Les liaisons dangereuses d’Orange dans les Territoires occupés" :

Retrouvez le rapport ici

S’informer

20 octobre 2017

Impunité des multinationales : les victimes de ProSavana au Mozambique représentées à l’Onu

Au Mozambique, des entreprises de l’agrobusiness, impliquées dans le projet ProSavana, font passer leurs intérêts avant ceux des (...)

20 octobre 2017

Le CCFD-Terre Solidaire engagé pour un traité Onu contre l’impunité des multinationales

« Se battre contre les injustices est dans l’ADN du CCFD-Terre Solidaire ». Carole Peychaud, chargée de plaidoyer Régulation des (...)

12 octobre 2017

Madagascar : Libération immédiate demandée pour le militant Raleva

M. Raleva, défenseur des droits environnementaux, est emprisonné à Madagascar depuis le 27 septembre 2017. Son tort : s’être opposé à un (...)

Nos projets

8 août 2016 AZHAR

Au Mali, l’association Azhar soutient les initiatives Touaregs contribuant au vivre-ensemble

Assinamar Ag Rousmane est coordinateur de programme au sein de l’ONG Azhar, soutenue par le CCFD-Terre Solidaire depuis sa création en (...)

11 juillet 2016 Centre Bartolomé de las Casas , CooperAcción

Au Pérou, la résistance à l’industrie minière des communautés indiennes, en images

Un documentaire de vingt minutes nous plonge au cœur des conséquences de l’exploitation minière sur les communautés paysannes et indiennes (...)

20 juin 2016 ANAFE

Défendre les droits des migrants aux frontières et en zone d’attente

Partenaire du CCFD-Terre Solidaire, l’Anafé – Association nationale d’assistance aux frontières pour les étrangers – est l’une des rares (...)