Publié le 28.02.2012 • Mis à jour le 14.03.2012

Lutte contre la spéculation et la régulation des marchés agricoles - François Hollande

« Il sera mis fin aux produits financiers toxiques qui enrichissent les spéculateurs et menacent l’économie. » Projet F. Hollande p9

« Maîtriser tous les facteurs de déstabilisation des marchés : préserver les mécanismes de régulation de l’offre avec des mécanismes d’intervention sur les marchés. » Propositions pour l’agriculture

« Dans le cadre des négociations nous défendrons le principe de la « relocalisation » des productions agricoles. Nous pensons que les terres cultivables des pays les plus pauvres doivent être destinées prioritairement aux cultures vivrières permettant d’assurer l’autosuffisance alimentaire des peuples. Concrètement, nous proposerons, aux côtés des pays producteurs, la mise en place de mécanismes de régulation protecteurs pour ces pays : reconstitution des stocks, lutte contre la spéculation, stabilisation des prix des denrées alimentaires, encadrement et régulation des achats internationaux de terres agricoles. » Projet PS p20

« Encourager la méthanisation, la valorisation des sous-produits et les agro-carburants de seconde génération, dans une proportion raisonnable. » Propositions pour l’Agriculture

Thèmes :

Notre analyse

Aucune des 60 propositions de F. Hollande ne concerne l’agriculture. Son projet sur ce volet a été partiellement dévoilé lors du Salon de l’Agriculture.

Concernant la lutte contre la spéculation, François Hollande n’avance aucune mesure spécifique pour les marchés agricoles. Il fait des propositions en matière de régulation des marchés mais n’en précise ni l’ampleur ni les leviers.

Sur ce point, le projet du Parti Socialiste va plus loin en proposant des mesures concrètes comme la reconstitution des stocks. Cependant, l’expression « nous proposerons, au côté des pays producteurs » pose la question de l’espace de gouvernance dans lequel le Parti Socialiste souhaite voir cette question traitée. Les pays importateurs nets sont les premières victimes de la volatilité des prix des matières agricoles et doivent donc être directement associés à ces réflexions, comme le permet le Comité sur la Sécurité Alimentaire hébergé par la FAO.

Le projet de François Hollande comprend un soutien affiché aux énergies renouvelables mais aucune précision sur la politique d’incorporation d’agrocarburants. Dans le projet du PS, la mention de terres cultivables devant prioritairement assurer l’autosuffisance alimentaire sonne comme une remise en question des politiques énergétiques basées sur les productions agricoles.

L’action politque des sans terre

S’informer

30 mai 2018

Projet de loi Agriculture et Alimentation : poudre de perlimpinpin ! (Communiqué)

Ce mercredi 30 mai 2018 à partir de 15h, le tant attendu projet de loi sur l’agriculture et l’alimentation est voté en première lecture à (...)

16 mai 2018

Projet de loi Agriculture et Alimentation : un texte sans grande ambition qui ne réglera pas les crises agricoles (Communiqué)

Depuis le début de l’année, plusieurs chantiers se sont ouverts dans la suite des Etats Généraux de l’Alimentation (EGA) : projet de loi, (...)

9 mai 2018

Négociations climat : service minimum sur les questions agricoles aux dépens de l’urgence climatique (Communiqué)

La session de négociations, débutée au sein de la Convention Climat des Nations Unies la semaine dernière, se termine sur un résultat peu (...)

Nos projets

3 mai 2018

A Haïti : 6 stratégies pour s’adapter au changement climatique

Avec le réchauffement de la planète, les phénomènes climatiques observés à Haïti sont de plus en plus extrêmes et destructeurs. Les (...)

1er décembre 2017

L’agriculture paysanne et l’agroécologie en Afrique : un pari gagnant

301 - Septembre-Octobre

Le soutien à une agriculture paysanne et l’agroécologie peuvent-ils améliorer les conditions de vie et la cohésion des populations rurales (...)

16 novembre 2017

Au Mali, 6 manières de faire face aux changements climatiques

Au Mali, la saison des pluies est durablement perturbée par la crise du climat. Ces changements affectent en particulier la période des (...)