Publié le 6 mars 2012

Bouge ta planète, partout en France le 24 mars 2012

Chaque année, 30 000 adolescents prennent part à un projet Bouge ta planète avec le CCFD-Terre Solidaire

Mots-clés :


Bouge ta planète propose aux adolescents des projets tournés vers la fraternité, la lutte contre les injustices, le partage entre les différentes générations et cultures...

L’investissement des jeunes se déroule en 2 temps :

  • Tout au long de l’année scolaire, accompagnés par des animateurs, ils découvrent une problématique en lien avec la solidarité internationale : alimentation, paix, richesses, égalité hommes-femmes, économie, migrations. Ce travail a pour objectif de les aider à s’informer, puis à se questionner et enfin à avoir envie d’agir.
  • Accompagnés également par des animateurs mais en toute autonomie, les jeunes mettent en place des événements festifs permettant de donner corps à leur prise de conscience et d’aller vers les autres pour partager leurs découvertes. Ainsi, le 24 mars 2012 auront lieu un peu partout en France quelque 300 événements : défilés, spectacles, flash-mob, mises en place de fresques géantes, concerts, grands jeux, match de foot solidaires… reflets de l’engagement des jeunes. Lors de cette journée, les adolescents qui le souhaitent peuvent également mettre en place des actions de collecte au profit des projets soutenus dans le monde par le CCFD-Terre Solidaire.

Bouge ta planète : les jeunes s’engagent avec le CCFD-Terre Solidaire !

Principale ONG française de solidarité internationale, le CCFD-Terre Solidaire soutient des projets de développement dans 70 pays. Convaincu qu’un réel changement dans les pays pauvres ne pourra s’opérer que si dans les pays riches les comportements évoluent, le CCFD-Terre Solidaire mène en France des campagnes de sensibilisation à la solidarité internationale. Depuis de nombreuses années, il s’adresse aux jeunes de 11 à 18 ans, citoyens actifs de demain ! C’est tout le sens de Bouge ta planète.

Au sein de mouvements de jeunes, dans les écoles, dans les maisons de quartiers ou les centres sociaux… les adolescents partagent des informations, visionnent des vidéos, entendent des intervenants extérieurs et s’informent grâce aux supports pédagogiques réalisés par le CCFD-Terre Solidaire.

Vous souhaitez organiser une interview d’un jeune engagé ou d’un accompagnateur ? Vous souhaitez organiser un reportage le 24 mars ?

Contact

Angelina Tessier au 01 44 82 80 68

Retrouvez plus d’informations sur Bouge ta Planète dans les liens ci-dessous :

Facebook

http://www.facebook.com/bougetaplanete.page

Bouge ta planète

http://www.bougetaplanete.org

Nos projets

30 novembre 2018

Accorder l’humain et la planète, les initiatives qui marchent ! (carte interactive)

Il peut sembler difficile d’articuler écologie et droits humains. Pourtant, le CCFD-Terre Solidaire accompagne ses partenaires dans le (...)

5 novembre 2018

Après le séisme et le tsunami sur l’île de Sulawesi en Indonésie, l’aide s’organise

Un violent séisme suivi d’un tsunami ont durement frappé l’île de Sulawesi en Indonésie le 28 septembre dernier. Les organisations (...)

23 octobre 2018

En Amazonie, lutter contre le désespoir et le suicide des jeunes indigènes Madiha

Les Madiha, peuple indigène amazonien, sont confrontés à une grave crise sociale qui se traduit par une vague de suicides sans précédents (...)

S’informer

17 décembre 2018

Souveraineté alimentaire : « La Tunisie a perdu le contrôle de son modèle agricole »

307 - DECEMBRE

Pour des raisons historiques, le modèle tunisien est fondé sur l’exportation et la dépendance. Décryptage avec Habib Ayeb, géographe et (...)

17 décembre 2018

Liban : S’engager pour un accueil digne des réfugiés (témoignage)

307 - DECEMBRE

Au Liban, le CCFD-Terre Solidaire, soutient le Jesuit Refugee Service qui vient en aide aux réfugiés syriens au Liban. Le père Cédric (...)

17 décembre 2018

Face à une humanité fragilisée, la solidarité à l’oeuvre (Edito)

307 - DECEMBRE

Ce numéro est organisé autour de deux fragilités de notre humanité. Les dégradations de notre environnement qui rendent d’ores et déjà des (...)