Publié le 22 janvier 2013

Des choix pour la paix

Fiche 3 : Dossier enseignant en primaire

Faire découvrir aux enfants, ce qui dans leur vie de tous les jours, et plus généralement dans le monde, est cause et/ou conséquence des situations de conflits
- Montrer les actions possibles de prévention et de résolution de ces conflits.
- Mettre en évidence l’importance de bâtir un monde plus juste, plus solidaire, plus respectueux des différences, des droits humains fondamentaux et les conditions nécessaires à l’établissement d’une paix durable.

Étape 1 : Lancement du jeu (5 mn)
Les enfants sont invités à se mettre par groupe de 3 ou 4.
Chaque élève reçoit son tableau (annexe 3), et l’équipe reçoit ses 16 cartes ‘’solutions’’ qui sont placées sur la table devant elle, en une pile avec les images retournées (annexe 2).

Étape 2 : Déroulement du jeu (3 fois 15 mn = 45 mn)
L’enseignant présente le jeu et les règles/consignes : il faut trouver des solutions à des situations de conflit individuellement, puis en groupe et enfin en classe entière.
En premier lieu, l’enseignant choisit et lit tout haut une situation de conflit dans sa fiche et propose à la classe 3 ou 4 solutions possibles (annexe 1).
Chaque équipe retourne les 3 ou 4 cartes solutions proposées par l’enseignant et chaque élève choisit la carte ‘’solutions’’ qui lui paraît la plus adaptée pour prévenir ou résoudre ce conflit ; il indique le numéro de cette carte dans la première colonne de son tableau (annexe 3).
Ensuite, les élèves doivent se concerter par équipe pour trouver la carte solution qui convient à toute l’équipe.
Un débat s’engage dans la classe ; l’enseignant demande les réponses des différentes équipes et les interroge sur les raisons de leur choix. Il doit amener l’ensemble des élèves à se mettre d’accord sur une carte solution.
L’enseignant ou l’animateur choisit une nouvelle situation de conflit et on recommence la même démarche. Il faut prévoir environ 15 mn par situation de conflit.

Étape 3 : Conclusions de l’enseignant (5 mn)

Point d’attention
Pour une séance d’une heure, choisir 3 ou 4 situations maximum afin de laisser le temps au débat.
Il peut être intéressant pour l’enseignant de choisir des situations qui font appel à des événements vécus en classe ou à l’école. On peut commencer par une première séance sur les situations de conflit proches des élèves (situations A à D), et une deuxième séance sur des situations de conflits dans le monde (E à H).
On peut aussi en une seule séance choisir deux situations de proximité et deux situations de contexte international.

Fiche 3 : Des choix pour la paix

Nos projets

30 novembre 2018

Cop 24 : Accorder l’humain et la planète, les initiatives qui marchent ! (carte interactive)

Il peut sembler difficile d’articuler écologie et droits humains. Pourtant, le CCFD-Terre Solidaire accompagne ses partenaires dans le (...)

5 novembre 2018

Après le séisme et le tsunami sur l’île de Sulawesi en Indonésie, l’aide s’organise

Un violent séisme suivi d’un tsunami ont durement frappé l’île de Sulawesi en Indonésie le 28 septembre dernier. Les organisations (...)

23 octobre 2018

En Amazonie, lutter contre le désespoir et le suicide des jeunes indigènes Madiha

Les Madiha, peuple indigène amazonien, sont confrontés à une grave crise sociale qui se traduit par une vague de suicides sans précédents (...)

S’informer

12 décembre 2018

Devoir de vigilance : agir plutôt que communiquer

Nos organisations, soutiens de la première heure de la loi sur le devoir de vigilance des sociétés-mères et entreprises donneuses d’ordres, (...)

5 décembre 2018

Deux volontaires péruvienne et vietnamienne acceuillies à Grenoble par le CCFD-Terre Solidaire (portraits)

FDM n°305

Depuis longtemps la Délégation catholique pour la coopération (DCC) envoie des volontaires dans les pays du Sud pour des missions de un ou (...)

30 novembre 2018

COP 24 : quels enjeux pour notre planète et l’humanité ? (vidéos)

Du 2 au 14 décembre 2018, les dirigeants du monde entier se réunissent à Katowice, en Pologne, à l’occasion de la COP24. Trois ans après (...)