Publié le 16.05.2018

Offre de stage : Rédaction de documents de mise en conformité du RGPD

INTITULE DU STAGE : Contribution à la rédaction des documents de mise en conformité du Règlement Général pour la Protection des Données (RGPD) au sein du CCFD-Terre Solidaire (ONG de Développement).

CONTEXTE : Depuis plus de 55 ans, le CCFD-Terre Solidaire soutient chaque année plus de 750 Projets d’associations partenaires au Sud, sur quatre continents, au sein de relations pérennes. Soutenir des actions locales dans les pays du Sud, sensibiliser l’opinion française à la solidarité internationale, agir sur les politiques par le plaidoyer pour s’attaquer aux causes profondes de la pauvreté sont les trois leviers d’actions complémentaires de notre association. Fort de l’engagement de plus de 15 000 bénévoles, le CCFD-Terre Solidaire est aujourd’hui la première ONG française de développement et de solidarité.
Le nouveau règlement général de la protection des données entrant en vigueur le 25 Mai 2018, le CCFD-Terre Solidaire a lancé un projet pour se mettre en conformité avec ce règlement - appelant pour ce faire, l’appui et la compétence d’un(e) étudiant(e) stagiaire.

OBJECTIFS DU STAGE : Dans ce contexte, le/la stagiaire interviendra au niveau de :

  • L’organisation d’ateliers ou réunions préliminaires à chacune des étapes du processus de rédaction ;
  • La rédaction de documents (Charte informatique, Analyse d’impact, Politique des données personnelles, guide de bonnes pratiques, etc…).

LIEU DU STAGE : Siège du CCFD-Terre Solidaire, 4 rue Jean Lantier Paris 1er (Métro Châtelet)

DUREE ET PERIODE SOUHAITABLE : 6 mois dès le début de septembre 2018 (convention signée) juqu’à fin février 2019.

PROFIL SOUHAITE :
Formation supérieure avec Droit des nouvelles technologies ou gestion de projet ou sécurité des SI ;
Une connaissance sur la thématique de la protection des données personnelles sera appréciée.

  • Excellente capacité rédactionnelle
  • Bon esprit d’analyse
  • Bonnes qualités relationnelles
  • Organisé et autonome

RESPONSABLE DU STAGE :
Au sein de la Direction des générosités (DDG) le Responsable Projet DPO (Data Privacy Officer).

CONDITIONS D’ACCUEIL DES ETUDIANT-E-S :

  • L’étudiant(e) bénéficie du remboursement de 50% de son titre de transport Paris/IDF et peut bénéficier de tickets-repas moyennant contribution à hauteur de 40%.
  • Les stagiaires reçoivent une gratification selon le montant légal fixé au 1er Janvier 2018
  • L’étudiant(e) bénéficie de l’Assurance du CCFD

CONTACT AU CCFD–Terre Solidaire :
Françoise BEUCHER - Responsable des stages
Courriel : f.beucher@ccfd-terresolidaire.org - Lettre de motivations et CV en pièces attachées
Tél : 01 44 82 81 83

DATE LIMITE DE DEPÔT DES CANDIDATURES : Vendredi 29 Juin 2018

S’informer

19 juillet 2018

Les terres, variable d’ajustement des politiques climatiques ? (interview)

FDM n°305

L’agriculture commence enfin à être prise en compte dans les négociations climatiques internationales. Mais le péril grandit de voir des (...)

19 juillet 2018

En Bosnie, le tourisme responsable fait naître des espoirs

FDM n°305

Doté d’un fort potentiel, la Bosnie se prépare à l’arrivée de vacanciers dans les villages et montagnes autour de Sarajevo. Une dynamique qui (...)

19 juillet 2018

La Loi Pacte va-t-elle rendre les entreprises plus responsables ?

Le Plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises (Pacte) met l’accent sur la croissance et le développement des (...)

Nos projets

16 mai 2018

Bénin : l’association Sin Do donne la voix aux femmes

Face aux violences faites aux femmes et aux jeunes filles au Bénin, l’association Sindo lutte avec elles pour leur dignité et développe (...)

3 mai 2018

A Haïti : 6 stratégies pour s’adapter au changement climatique

Avec le réchauffement de la planète, les phénomènes climatiques observés à Haïti sont de plus en plus extrêmes et destructeurs. Les (...)

5 avril 2018

Au Mexique, les familles de disparus témoignent et s’organisent (vidéo témoignage)

A la veille de l’élection présidentielle au Mexique, n’oublions pas les personnes disparues. Selon la société civile, au moins 180 000 (...)