| |
Comité Catholique Contre la Faim et pour le Développement – Terre Solidaire

Elections 2012

Publié le 09.03.2012 Mis à jour le 06.02.2019

Dans une économie mondialisée, les crises sont interconnectées : crise de l’euro et des dettes souveraines, austérité budgétaire et diminution des politiques sociales au Nord, spéculation sur les marchés agricoles, crise de l’emploi, des droits de l’homme...

Reprendre la main sur une économie déboussolée
Le pouvoir politique a semblé jusque-là dans l’incapacité d’apporter des réponses concrètes pour reprendre le contrôle sur une économie internationale déboussolée et au service d’intérêts privés.

Alors que les gouvernements du Nord ont les yeux rivés sur l’humeur des marchés financiers et des agences de notation, le CCFD-Terre Solidaire affirme que des solutions innovantes existent bel et bien pour relever les défis actuels. Celui ou celle qui accédera à l’Elysée devra reprendre la main, réaffirmer la primauté du Politique sur l’économique et replacer l’intérêt général au-dessus des intérêts particuliers.

Pour ce faire, le CCFD-Terre Solidaire appelle les candidats à s’engager pour une réorganisation des marchés financiers, pour des règles strictes en matière de responsabilité des acteurs économiques, et pour un respect restauré des droits des migrants, conditions sine qua non à la construction d’un monde plus juste et fraternel.

Tel est le sens de du Pacte pour une Terre solidaire, construit autour de 4 propositions « clés » :

  • En finir avec les paradis fiscaux et l’évasion fiscale, fardeaux pour les Etats du Nord et du Sud. A l’heure où les prétendants à l’Elysée rivalisent de déclarations d’intention sur la finance, il est grand temps de prendre des mesures concrètes pour que les multinationales et les banques, premières utilisatrices des paradis fiscaux, cessent d’utiliser ces territoires de non droits à des fins d’évasion fiscale.
  • Stopper la spéculation sur les marchés des matières premières agricoles, qui met en péril la stabilité des prix des denrées alimentaires, pesant lourdement à la fois sur les revenus des petits producteurs et sur le pouvoir d’achat des consommateurs, au Nord comme au Sud.
  • Renforcer la responsabilité des entreprises multinationales, acteurs majeurs de l’économie, afin qu’elles assument les pratiques de leurs filiales à l’étranger, dont elles tirent par ailleurs des bénéfices, et qu’elles contribuent ainsi à l’emploi et au développement en France comme dans les pays où elles s’implantent.
  • Remettre au coeur des politiques migratoires française et européenne, le respect des droits des migrants, en renonçant à conditionner l’Aide publique au développement (APD) destinée aux pays d’origine, à un contrôle strict des flux migratoires.

Pour le CCFD-Terre Solidaire engagé de longue date contre la pauvreté à travers le monde, l’enjeu est de taille : il s’agit de retrouver les moyens de remettre la justice sociale au coeur des sociétés au Nord comme au Sud.

Mais si le défi semble immense, les solutions sont elles, souvent à portée de main. Ainsi sur chaque proposition « clé » présentée au sein du Pacte, le CCFD-Terre Solidaire formule la demande d’une mise en oeuvre concrète, garante de l’engagement réel des candidats.

Nous suivre
Passer à l'action
Comité Catholique Contre la Faim et pour le Développement – Terre Solidaire
CCFD-Terre Solidaire
CCFD-Terre Solidaire
Comité Catholique Contre la Faim et pour le Développement – Terre Solidaire
4 rue Jean Lantier
75001 Paris
France
Tel (+33)1 44 82 80 00
N° SIREN 775 664 527
N° RNA W759000066