espaces
bénévole | presse | donateur
| |
Dossier Migration : l’humanité en mouvement

Régularisations

Publié le 01.05.2006 Mis à jour le 27.08.2012

Combler un vide juridique
Depuis qu’elle a stoppé l’immigration de travail, la France a procédé à deux importantes opérations de régularisations. Celles-ci donnent un statut légal à des sans-papiers et apportent une reconnaissance juridique à des personnes qui de facto vivent et /ou travaillent sur le territoire.

En 1982-83, lorsque que la France réalise que les immigrés des Trente Glorieuses ne sont pas candidats au retour, le gouvernement régularise 130 000 personnes.

En 1997, 80 000 personnes ont été régularisées (sur 130 000 demandes).
Une partie de ces personnes se trouvaient dans une situation de non-droit créées par les lois précédentes (en situation irrégulière et inexpulsables).

Dans les pays voisins
Des pays voisins ont procédé à des régularisations beaucoup plus massives.

En Espagne, alors que le gouvernement publiait un rapport sur la contribution des immigrés au 3,8% de croissance nationale, 700 000 clandestins obtenaient des papiers (sur une population totale de 41 millions de personnes).

En Italie, les premières régularisations remontent à 1988 (118 000) et 1990 (235 000), avec le début de l’immigration clandestine de masse.
Entre fin 2002 et 2003, 634 000 personnes ont été régularisées.

Nous suivre
Passer à l'action
Comité Catholique Contre la Faim et pour le Développement – Terre Solidaire
CCFD-Terre Solidaire
CCFD-Terre Solidaire
Comité Catholique Contre la Faim et pour le Développement – Terre Solidaire
4 rue Jean Lantier
75001 Paris
France
Tel (+33)1 44 82 80 00
N° SIREN 775 664 527
N° RNA W759000066