A Gaza, les bureaux de notre partenaire Filastiniyat bombardés

Publié le 18.05.2021 Mis à jour le 19.05.2021

Deuxième témoignage

Nous avons appris que les bureaux de notre partenaire Filastiniyat, qui soutient le travail des femmes journalistes dans la Bande de Gaza, ont été bombardé hier. Nos partenaires sont sous le choc.

Destruction des locaux de Filastiniyat à Gaza
Destruction des locaux de Filastiniyat à Gaza

C’est par Twitter que notre partenaire a lancé l’information : "aujourd’hui, des avions de combat israéliens ont bombardé le bâtiment Ghazi Shawa à Gaza. Le bâtiment comprend des institutions civiles et privées dont le bureau de Filastiniyat. Le bombardement effectué sans avertissement, a fait deux morts : un homme et sa fille".

Filastiniyat mène un travail unique pour soutenir le travail des femmes journalistes dans la bande de Gaza.

Après le bombardement des bureaux de Al Jazeera et d’Associated Press, c’est une nouvelle attaque envers le travail des journalistes et une ONG.

Nos partenaires, qui vivent dans l’angoisse depuis le début des bombardements, il y a maintenant une semaine, sont extrêmement choqués :

"Ce n’est pas le bâtiment que je pleure, mais le lieu sûr que nous offrons aux journalistes, aux jeunes, aux femmes. Tous mes souvenirs de Gaza sont dans ce bâtiment. Les meilleurs moments de toute l’équipe ont eu lieu dans ces bureaux. Je n’arrive pas à y croire", témoigne Wafa’ Abdel Rahman, la directrice de Filastiniyat.

« Je suis désespérée. Je n’ai pas de mot et je n’ai de réponse à rien. J’espère que c’est un cauchemar et qu’on va bientôt se réveiller »témoigne une autre membre de l’association.

« Nous recommencerons tout. Filastiniyat va revenir, nous recommencerons tout à zéro s’il le faut »

Destruction des locaux de Filastiniyat à Gaza
Destruction des locaux de Filastiniyat à Gaza

Les frappes aériennes israéliennes, qui ont détruit ou gravement endommagé près de 450 bâtiments dans la bande de Gaza, ont entraîné le déplacement de plus de 52 000 Palestiniens, a déclaré, mardi 18 mai, le Bureau des Nations unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA). Plus de 212 personnes sont mortes dans les bombardements.

À lire
Donner
Suivez-nous
CCFD-Terre Solidaire
Comité Catholique Contre la Faim
et pour le Développement – Terre Solidaire
4 rue Jean Lantier
75001 Paris
France
Tel (+33)1 44 82 80 00
N° SIREN 775 664 527
N° RNA W759000066