| |
Comité Catholique Contre la Faim et pour le Développement – Terre Solidaire

Contre-sommet du G7 : pourquoi le CCFD-Terre Solidaire se mobilise ?

Publié le 23.08.2019 Mis à jour le 10.09.2019

A l’occasion du G7, du 24 au 26 Août à Biarritz, la société civile joue pleinement son rôle de contre pouvoir. Le CCFD-Terre Solidaire et ses partenaires font entendre leurs voix au contre-sommet à Hendaye, en proposant analyses et alternatives.

Contre-sommet du G7 : pourquoi le CCFD-Terre Solidaire se mobilise ?
"Non au G7, pour un autre monde" © Jean-Claude Gérez / CCFD-Terre Solidaire

La France, présidente de l’édition 2019 du G7, a choisi pour thème "la lutte contre les inégalités". Mais ce club de pays riches veut-il réellement s’attaquer aux inégalités, alors qu’il fait de la croissance économique sa priorité ?

Le manque de régulation de l’économie mondiale et la toute la toute-puissance des multinationales, les soutiens publics massifs à un système agro-industriel destructeur pour la planète, les pratiques massives d’évasion fiscale et la violation des droits humains, sont les causes principales des inégalités actuelles.

Le CCFD-Terre Solidaire et ses partenaires agissent depuis de nombreuses années contre toutes les formes d’inégalités et d’injustices dans le monde pour répondre aux crises économiques, climatiques, sociales qui touchent les populations.

Nous sommes mobilisés avec nos partenaires au contre-sommet du G7 à Hendaye pour défendre une autre vision :

Lutter contre l’évasion fiscale

Le gouvernement français n’a cessé d’affirmer que la lutte contre l’évasion fiscale serait une des grandes priorités de ce G7, alors même que ces pays refusent de s’attaquer aux réformes fondamentales qui y mettraient un terme. "Ce n’est pas à un petit nombre de pays de définir des règles qui concernent le monde entier, s’indigne en outre Lison Rehbinder, chargée de plaidoyer Financement du développement au CCFD-Terre Solidaire. Plus de 130 pays émergents et en développement demandent depuis longtemps la création d’un organisme à l’ONU sur les questions fiscales, où tous les États pourraient négocier sur un vrai pied d’égalité. Il est temps que les pays les plus riches cessent de bloquer sa création."

Réguler les multinationales

Les scandales sociaux et environnementaux impliquant des multinationales basées dans les États du G7 se multiplient. Face à ces violations des droits humains et aux atteintes à l’environnement par ces grandes entreprises, le silence des gouvernements présents à Biarritz est inacceptable.

"Le G7 ne peut pas se targuer de lutter contre les inégalités tout en ignorant les négociations qui se déroulent à l’ONU pour l’adoption d’un traité relatif aux entreprises multinationales et aux droits humains, affirme Swann Bommier, chargé de plaidoyer Régulation des entreprises multinationales au CCFD-Terre Solidaire. La France, qui a adopté la loi sur le devoir de vigilance en 2017, a une responsabilité particulière pour promouvoir cette loi auprès des États du G7 et pour s’assurer de son internationalisation."

Promouvoir la souveraineté alimentaire face aux dérèglements climatiques

Il y a 2 semaines, le GIEC a de nouveau rappelé les risques que les dérèglements climatiques font peser sur la sécurité alimentaire mondiale et la nécessité d’engager une transformation en profondeur de nos systèmes agricoles et alimentaires. Le G7 ne peut pas continuer à promouvoir un système alimentaire agro-industriel mondialisé dont les impacts sociaux, climatiques et économiques mettent en péril notre futur. "Pourtant, ces 7 pays continuent à soutenir des initiatives comme la "Nouvelle alliance pour la sécurité alimentaire et la nutrition", en ignorant ces effets négatifs pour les populations et l’environnement. Il est inconcevable en 2019 que ce groupe de pays riches reste sourd à la demande d’une agroécologie paysanne portée tant au Sud qu’au Nord", dénonce Valentin Brochard, chargé de plaidoyer Souveraineté alimentaire au CCFD-Terre Solidaire.

Nous suivre
Passer à l'action
Comité Catholique Contre la Faim et pour le Développement – Terre Solidaire
CCFD-Terre Solidaire
CCFD-Terre Solidaire
Comité Catholique Contre la Faim et pour le Développement – Terre Solidaire
4 rue Jean Lantier
75001 Paris
France
Tel (+33)1 44 82 80 00
N° SIREN 775 664 527
N° RNA W759000066