| |
Comité Catholique Contre la Faim et pour le Développement – Terre Solidaire

Liste noire des paradis fiscaux : L’Union européenne fait encore diversion (communiqué)

Publié le 12.03.2019 Mis à jour le 27.03.2019

Quinze mois après la première publication de la nouvelle liste noire de paradis fiscaux, l’Union européenne vient de publier une mise à jour de sa liste : 15 Etats sur liste noire, 34 sur liste grise, et toujours aucun paradis fiscal européen. Les tractations ont duré jusqu’à la dernière minute sur le sort réservé à des pays partenaires commerciaux, illustrant le caractère très politique de cette liste.

Liste noire des paradis fiscaux : L'Union européenne fait encore diversion (communiqué)
© CCFD-Terre Solidaire

D’après Lison Rehbinder, chargée de plaidoyer financement du développement au CCFD-Terre Solidaire :

« Plus d’un an après la première publication, les Etats membres se sont mis d’accord ce matin sur une nouvelle version de la liste noire. L’Union européenne affirme ainsi prendre le leadership de la lutte contre l’évasion fiscale. Cependant, elle continue de blâmer d’autres pays pour des pratiques qui existent en son sein, actant un double standard très inquiétant. De plus, la liste n’échappe pas aux tractations diplomatiques : les Etats se refusent de lister les pays les plus puissants, comme la Suisse ou les Etats-Unis, et le cas des Emirats Arabes Unis a failli bloquer la sortie de la liste ce matin. Des Etats moins puissants font les frais de cette démarche : l’année passée, la Mongolie et la Namibie ont été listées pour n’avoir pas rejoint le plan BEPS de l’OCDE, ce qui était loin d’en faire des paradis fiscaux... Plusieurs pays sont encore sur liste grise uniquement pour cette raison ! »

« Cette liste noire permet à l’UE de se donner le beau rôle, sans balayer devant sa porte. Les récents scandales d’évasion fiscale le montrent bien : l’Union européenne abritent des paradis fiscaux extrêmement puissants, comme le Luxembourg, l’Irlande ou les Pays Bas, qui facilitent les pratiques d’évasion fiscale de nombreuses multinationales et font perdre des dizaines de milliards d’euros à leurs voisins européens, mais aussi aux pays en développement. La Commission européenne a elle-même pointé du doigt sept Etats de l’Union pour leurs pratiques dommageables en matière de fiscalité. »

« Si les Etats de l’UE veulent s’attaquer véritablement à l’évasion fiscale, ils devraient sortir de l’approche par listes, toujours incomplètes, toujours politiques, tandis que les territoires s’adaptent et que les montages d’évasion fiscale risquent de se déplacer d’un pays à l’autre. Ils doivent commencer par s’attaquer aux pratiques fiscales dommageables en leur sein, et appliquer une véritable transparence fiscale aux entreprises multinationales, afin que l’on sache enfin où elles payent leurs impôts et quels sont les paradis fiscaux véritablement utilisés »

- - - - -
Notes aux rédactions

- Suite aux annonces de ce matin, la liste noire de l’Union européenne comprend aujourd’hui 15 pays : les Samoa américaines, Samoa, Guam, Trinité-et-Tobago et les îles vierges des Etats-Unis ont donc été nouvellement rejointes par la Barbade, les Emirats Arabes Unis, les îles Marshall, Aruba, Belize, Fidji, Oman, les Bermudes, Vanuatu et la Dominique. 34 pays sont sur liste grise.

- En mars 2018, la Commission européenne a pointé du doigt sept Etats membres de l’Union européenne pour leurs pratiques fiscales dommageables : les Pays-Bas, le Luxembourg, la Belgique, l’Irlande, la Hongrie, Chypre et Malte.

Le CCFD-Terre Solidaire en quelques mots
Acteur historique du changement dans plus de 60 pays, le CCFD-Terre Solidaire agit contre toutes les formes d’injustices. Nous œuvrons pour que chacun voie ses droits fondamentaux respectés : manger à sa faim, vivre dignement de son travail, habiter dans un environnement sain, choisir là où construire sa vie...
Un monde plus juste et plus fraternel est déjà en action, car chacun porte en lui une force de changement. Notre engagement pour plus de justice et de solidarité prend racine dans la pensée sociale de l’Église. Par notre action individuelle et collective, nous proposons et soutenons des solutions politiques et de terrain.

+ de 400 organisations partenaires 700 projets internationaux dans 63 pays

15 000 bénévoles 2,2 millions de bénéficiaires

Contact presse :
Louis Moreau
l.moreau@ccfd-terresolidaire.org
01 44 82 80 67 - 07 80 35 69 00

Auteur(s): Sophie Rebours
Nous suivre
Passer à l'action
Comité Catholique Contre la Faim et pour le Développement – Terre Solidaire
CCFD-Terre Solidaire
CCFD-Terre Solidaire
Comité Catholique Contre la Faim et pour le Développement – Terre Solidaire
4 rue Jean Lantier
75001 Paris
France
Tel (+33)1 44 82 80 00
N° SIREN 775 664 527
N° RNA W759000066