espaces
bénévole | presse | donateur
| |

Un an après les Paradise Papers, où en est la lutte contre l’évasion fiscale ? (vidéo)

Publié le 05.11.2018 Mis à jour le 22.02.2019

Le 5 novembre 2017, éclatait un nouveau scandale fiscal : les Paradise papers. En quoi consistaient ces nouvelles révélations ? Quelle a été la réponse politique de la France et de l’Union européenne ? Que faire pour lutter contre l’évasion et la fraude fiscale ?

Un an après les Paradise Papers, où en est la lutte contre l'évasion fiscale ? (vidéo)
© CCFD-Terre Solidaire

Lison Rehbinder, chargée de plaidoyer financement du développement au CCFD-Terre Solidaire, présente en vidéo un tour d’horizon de l’affaire et des réponses politiques qui y ont été apportées.

Scandale de grande ampleur, les Paradise papers appelaient des mesures concrètes et efficaces contre l’évasion et la fraude fiscale. C’est d’ailleurs ce que promettait le gouvernement français au lendemain du scandale. Bruno Le Maire, le ministre de l’Economie et des Finances dénonçait alors l’évasion fiscale comme « une attaque contre la démocratie ».

Pour Lison Rehbinder, un an plus tard, le bilan est pourtant décevant : les actes n’ont pas vraiment suivi et certaines des mesures proposées ou soutenues par la France relèvent même un peu de la poudre aux yeux.

Elle conclut en insistant sur le fait que des mesures peuvent être prises pour s’attaquer véritablement au problème de l’évasion fiscale.

Lutter efficacement contre l’évasion fiscale, faire en sorte que chacun paie sa part d’impôt afin que les Etats disposent des ressources nécessaires pour financer leur développement, les services publics, la lutte contre le réchauffement climatique… C’est possible !


Pour en savoir plus,
lire aussi notre communiqué

Nous suivre
Passer à l'action
Comité Catholique Contre la Faim et pour le Développement – Terre Solidaire
CCFD-Terre Solidaire
CCFD-Terre Solidaire
Comité Catholique Contre la Faim et pour le Développement – Terre Solidaire
4 rue Jean Lantier
75001 Paris
France
Tel (+33)1 44 82 80 00
N° SIREN 775 664 527
N° RNA W759000066