espaces
bénévole | presse | donateur
| |
Dossier Un autre tourisme est possible

Attention aux dérives

Publié le 01.05.2006 Mis à jour le 06.02.2019

Décalage. Nombreuses sont les offres touristiques dites alternatives, qui faute d’avoir été élaborées en concertation avec la communauté d’accueil, restent en profond décalage avec les besoins réelles de cette dernière. Et ce, en dépit de la bonne volonté de l’ONG du Nord à l’initiative du projet. Parfois ce sont les tourismes eux-mêmes, qui émus par la précarité des conditions de vie de leurs hôtes, s’improvisent agents de développement local. En organisant à leur retour des envois de médicaments, par exemple. Une pratique fort peu recommandée.

Exclusion des populations locales. L’éviction des populations indigènes de leurs terres ancestrales n’est pas l’apanage du tourisme de masse. Ainsi, certaines agences d’éco-tourisme, plus soucieuses d’un environnement vierge à offrir à leur clientèle que du bien être des personnes qui y résident, cautionnent des déplacement de populations significatifs. On déplore de nombreux cas ou la création d’un parc naturel préservé prive des communautés entières de leurs modes de subsistance.

Récupération. L’éthique et la solidarité sont devenues des arguments de vente, permettant de relooker des offres touristiques standards en produits à la mode. En l’absence d’indicateurs fiables, type label, les concepts de tourismes responsables, solidaires ou équitables risquent d’être rapidement galvaudés. A titre d’indice : parmi les signataire du Code Mondial d’Ethique du Tourisme de l’OMT ( Organisation Mondial du Tourisme) on note les plus grands Tours Opérateurs : Accord, Framtour, la Club Méditerranée …

Nous suivre
Passer à l'action
Comité Catholique Contre la Faim et pour le Développement – Terre Solidaire
CCFD-Terre Solidaire
CCFD-Terre Solidaire
Comité Catholique Contre la Faim et pour le Développement – Terre Solidaire
4 rue Jean Lantier
75001 Paris
France
Tel (+33)1 44 82 80 00
N° SIREN 775 664 527
N° RNA W759000066