| |
Comité Catholique Contre la Faim et pour le Développement – Terre Solidaire

La faim dans le monde
Scandale : le manque de mobilisation financière

Publié le 20.10.2008 Mis à jour le 27.09.2012

Le CCFD-Terre solidaire est scandalisé par le manque de mobilisation financière pour lutter durablement contre la faim et la pauvreté. La solution existe pourtant : le soutien aux agricultures familiales.

La faim dans le monde<br>Scandale : le manque de mobilisation financière
© CCFD-Terre Solidaire

Antoine Malafosse
Antoine Malafosse est le Délégué général du Comité catholique contre la faim et pour le développement. La première ONG française de développement mobilise un réseau de 15000 bénévoles en France. Elle soutient plus de 500 projets portés par ses partenaires dans plus de 70 pays.

Paris le 15 octobre 2008

Pour faire face à l’aggravation de la faim dans le monde, passée de 850 millions à 925 millions de personnes, le CCFD-Terre Solidaire appelle les pays riches, en particulier la France, à concrétiser leurs déclarations en faveur de la lutte contre la faim.

Des milliards de dollars pour les banques, rien pour le développement agricole dans les pays du Sud

Le CCFD-Terre solidaire est scandalisé par le manque de mobilisation financière pour lutter durablement contre la faim et la pauvreté et considère urgent que de réels efforts soient faits.

Alors que les Français considèrent que, malgré la crise financière, les pays riches devraient augmenter leur aide au développement des pays du Sud , les pays riches mobilisent des milliards de dollars pour le sauvetage des banques mais rien pour soutenir le développement agricole dans les pays du Sud.

Le sommet de l’alimentation de la FAO de juin dernier a été un « sommet pour rien ». Aucun des engagements financiers pris lors de ce sommet par les nombreux chefs d’Etat présents n’a été tenu.

Il ne s’agit pas de chercher des fonds ponctuels mais de mettre en place des mécanismes pérennes de financement, sans réduire les dépenses nécessaires au développement agricole de l’Europe, ni les dépenses de coopération pour la santé, l’éducation...

Le gouvernement français ne soutient pas sa propre proposition, pourtant pertinente, de Partenariat mondial pour l’agriculture et l’alimentation, par un engagement financier de 20 millions d’euros. Un montant pourtant modeste.

Au cœur des stratégies de développement, le soutien aux agricultures familiales

Le CCFD-Terre solidaire appelle à ce que le soutien aux agricultures familiales soit placé au cœur des stratégies de développement, ce qui suppose une réforme profonde et cohérente de toutes les politiques ayant un impact sur ces agricultures :

  • politiques de coopération, en donnant la priorité aux agricultures familiales vivrières
  • politique commerciale (en particulier entre l’Europe et l’Afrique)
  • politique énergétique : renoncer aux objectifs obligatoires d’incorporation d’agrocarburants en Europe, et s’intéresser à l’efficacité énergétique
  • politique internationale de régulation financière : vers plus de régulation et de contrôle, en particulier vis-à-vis de l’évasion fiscale des pays du Sud, estimée à 250 milliards de dollars qui seraient bien utiles pour le développement agricole.

Pour comprendre tous ces enjeux et en discuter avec les responsables du CCFD-Terre solidaire, nous invitons le public à se rendre au Festin solidaire qui aura lieu au parc de la Villette à Paris, du 16 au 19 octobre.

Retrouvez-nous sur le site du Festin solidaire.

Nous suivre
Passer à l'action
Comité Catholique Contre la Faim et pour le Développement – Terre Solidaire
CCFD-Terre Solidaire
CCFD-Terre Solidaire
Comité Catholique Contre la Faim et pour le Développement – Terre Solidaire
4 rue Jean Lantier
75001 Paris
France
Tel (+33)1 44 82 80 00
N° SIREN 775 664 527
N° RNA W759000066