| |
Comité Catholique Contre la Faim et pour le Développement – Terre Solidaire

Faim et Développement Magazine

Article mis en ligne le 17 décembre 2018

Liban : s’engager auprès des réfugiés syriens (témoignage)

Au Liban, le CCFD-Terre Solidaire, soutient le Jesuit Refugee Service qui vient en aide aux réfugiés syriens au Liban. Le père Cédric Prakash, chargé du plaidoyer au sein du Jesuit Refugees Service (JRS), fait le point sur leur situation.

Liban : s'engager auprès des réfugiés syriens (témoignage)

La majorité des réfugiés ne se sentent pas les bienvenus au Liban et pas accueillis par la population. Leurs enfants n’ont pas accès au système scolaire public général. Ils vont à l’école l’après-midi, quand les enfants libanais ont fini leur journée.
Les adultes ont des difficultés à trouver du travail. Ils savent que le passé pèse lourd dans les relations entre les deux peuples et que les Libanais n’ont pas oublié l’occupation syrienne et ses exactions. Mais ils n’y ont pas participé et n’en sont donc pas responsables.

De même, ils ont le sentiment que leurs droits ne sont pas respectés. Ce sentiment recouvre beaucoup de choses. Comme être accusé, sans preuve, de délit, de crime, de vol, être emprisonné arbitrairement, être considéré a priori comme un criminel parce que vous êtes réfugié syrien.
Mais aussi ne pas se sentir en sécurité dans un taxi, craindre d’être insulté ou molesté. Ou encore voir ses enfants victimes de jets de pierre.


D’après une étude que nous avons mené auprès des réfugiés, l’immense majorité, soit 77 %, ne veut pas rester au Liban. Parmi ceux-là, 61 % veulent rentrer chez eux et 16 % souhaitent quitter le Liban pour un autre pays, le Canada, l’Australie, l’Europe. 13 %, ne savent pas où aller et se sentent coincés au Liban, pour une raison ou une autre.

Ceux qui désirent rentrer en Syrie expriment de fortes inquiétudes

Récupèreront-ils leurs propriétés, leur maison, leur terre ? Ou ont-elles été confisquées par le gouvernement ?
Depuis l’adoption de la loi n° 10, leurs craintes se sont accrues. Les jeunes hommes et leurs familles redoutent un enrôlement de force dans l’armée. Ils ont peur aussi de représailles, d’actes de vengeance, de châtiments. Se pose aussi la question des services éducatifs pour les enfants dans des zones dévastées, celle des emplois, des services de base. Ils ne pensent pas le retour possible pour l’instant, car ils n’ont pas de réponse à ces questions.

Nous sommes très attachés aux critères institués par le UNHCR (l’Agence des Nations unies pour les réfugiés) : le retour doit être volontaire et se faire dans la dignité, ainsi qu’au principe de « non-refoulement » adopté par la Convention de Genève de 1951 et par la majorité des États dans le monde : aucun gouvernement ne doit obliger un réfugié à quitter son pays d’accueil pour un État où sa vie et son intégrité seraient menacées.

Concernant la Syrie et les réfugiés syriens au Liban, nous jugeons que les conditions ne sont pas réunies actuellement pour un retour. Nous allons essayer de faire en sorte que les municipalités s’engagent pour un séjour digne des réfugiés et que des ponts soient construits entre réfugiés et citoyens libanais. Créer un environnement de confiance réciproque, ou du moins d’acceptation réciproque facilitera le retour le moment venu.

Le CCFD-Terre Solidaire soutient le JRS depuis 2012 sur des projets d’urgence dans les régions de Damas, Alep et Homs. Le CCFD-Terre Solidaire est convaincu de l’importance d’une réflexion menée à la fois par le secteur académique et le secteur associatif sur la question cruciale du retour afin de faire valoir une parole privilégiant la dignité des Syriens, au-delà de considérations purement politiques.
Éléonore Fallot, chargée de mission.

Faim et Développement est disponible sur abonnement payant. Nous vous avons offert cet article pour découvrir les contenus de notre magazine.

Découvrir le magazine

S'abonner

En ligne
Je m'abonne
Par courrier

En téléchargeant et en renvoyant le formulaire d'abonnement

Je m'abonne

Que trouve-t-on dans Faim et Développement Magazine ?

Des dossiers thématiques pour penser autrement les enjeux sociaux, politiques, économiques d’un monde en pleine mutation.

Des sujets de reportage peu traités dans les grands médias qui donnent la parole aux actrices et acteurs du Sud mobilisés pour un autre monde.

Des rubriques originales comme "ils bâtissent un autre monde" qui explorent des alternatives citoyennes au modèle de développement actuel en France et ailleurs.

Des pages Cultures du monde pour aller à la découverte de livres, musiques, films...

Nous suivre
Passer à l'action
Comité Catholique Contre la Faim et pour le Développement – Terre Solidaire
CCFD-Terre Solidaire
CCFD-Terre Solidaire
Comité Catholique Contre la Faim et pour le Développement – Terre Solidaire
4 rue Jean Lantier
75001 Paris
France
Tel (+33)1 44 82 80 00
N° SIREN 775 664 527
N° RNA W759000066