Noël contre la faim

Publié le 19.11.2010 • Mis à jour le 19.09.2013

Magasins de stockage agricole

La FPFD a développé des systèmes de production et de commercialisation de la pomme de terre et de l’oignon, qui ont permis à 20 000 membres d’augmenter leurs revenus dans un contexte de crise alimentaire récurrente. Elle a surtout réussi, de façon unique en Afrique de l’Ouest, à imposer une filière locale contre une filière d’importation, à instaurer de nouveaux rapports de force avec des commerçants et à exporter dans la sous région.

En Guinée et plus largement dans toute dans la région de l’Afrique de l’Ouest, la Fédération des Paysans du Fouta Djallon est une organisation professionnelle majeure en raison de son travail exceptionnel autour de la production et la commercialisation des produits maraichers.

Fondée en 1991 par une poignée de leaders paysans pour implanter la culture de la pomme de terre : la "belle de Guinée", l’association gère aujourd’hui deux autres filières, celle de l’oignon et celle de la tomate.

Dès son lancement, la Fédération des Paysans du Fouta Djallon travaille avec des semences sélectionnées et des engrais de qualité. La production de la pomme de terre connait alors un succès important.

La FPFD s’engage rapidement et avec succès dans une bataille commerciale pour la rémunération des producteurs et le contrôle des circuits afin de s’imposer durablement sur les marchés locaux et faire face à l’importation à bas prix des pommes de terre hollandaises.

Aujourd’hui, la fédération a réussi a percé des marchés à l’exportation. Avec le soutien du CCFD-Terre Solidaire, la Fédération a lancé un important programme de construction de magasins de stockage afin de faciliter le regroupement, la conservation et la commercialisation des produits. 21 magasins de stockage ont été construits.

La FPFD de par son expérience a été amené à témoigné de nombreuses fois sur les questions du commerce international pour l’agriculture, notamment sur la nécessité de la protection des marchés.

C’est un interlocuteur privilégié des autorités françaises sur cette question, c’est d’ailleurs une des rares filières vivrières, avec le riz, qui a été soutenu par l’AFD, l’Agence Française de Développement.

Wakkilaare ko kaafa Allâh ka mèttataa "Le courage est une arme qui ne s’use jamais" (proverbe Peul).

Nos projets

23 mars 2018

Cinq reportages de La Croix au Paraguay pour découvrir l’action du CCFD-Terre Solidaire

Cinq portraits ont été réalisés par le quotidien La Croix au Paraguay avec des associations partenaires du CCFD-Terre solidaire. Une série (...)

1er décembre 2017

L’agriculture paysanne et l’agroécologie en Afrique : un pari gagnant

301 - Septembre-Octobre

Le soutien à une agriculture paysanne et l’agroécologie peuvent-ils améliorer les conditions de vie et la cohésion des populations rurales (...)

1er décembre 2017

Burundi : Les femmes au coeur de la transition écologique et sociale

301 - Septembre-Octobre

Porté par le CCFD-Terre Solidaire dans six pays africains, le programme PAIES au Burundi a notablement contribué à inclure les femmes au (...)

S’informer

15 mars 2018

Pérou : Manger sain et à sa faim grâce à l’agriculture urbaine (diaporama)

Pour faire face à l’insécurité alimentaire et à la malnutrition, les habitants des quartiers pauvres de Lima se lancent dans l’agriculture (...)

15 février 2018

Comprendre et lutter contre la faim dans le monde (Infographie)

Pourquoi plus de 800 millions de personnes souffrent-elles encore de la faim dans le monde ? Face à ce drame, des solutions existent. (...)

1er février 2018

Philippines : La terre est un bien commun, pas une marchandise

Dossier : Vers un traité Onu contre l’impunité des multinationales

Mary Ann Manahan est directrice du programme sur les biens communs à Focus on the global South (https://focusweb.org), basée à Manille. (...)