Noël contre la faim

Niger

.

Le Niger est un territoire occupé par le Sahara et le Sahel. Le désert y progresse de 200 000 hectares par an, ce qui fait de l’accès à l’eau un enjeu majeur. En 2008, la forêt ne recouvrait plus que 1 % de la surface du pays. Les sécheresses y sont récurrentes et constituent une menace sérieuse pour la sécurité alimentaire des populations.

Plusieurs crises alimentaires sont survenues dans le pays, dont une particulièrement sévère en 2005. 84 % des unités de production du pays sont de petites exploitations familiales, mais elles ne disposent pas des moyens d’assurer leur souveraineté alimentaire. Les populations paysannes sont chroniquement au bord de la famine. Depuis 2015, la population nigérienne fait face à de nouvelles pénuries alimentaires.

L’adaptation aux changements climatiques et la dégradation des ressources naturelles représentent un défi immense pour le Niger.

La croissance démographique est exponentielle dans un pays où 75 % des filles sont mariées avant l’âge de 18 ans. Le taux de fécondité au Niger est le plus élevé du monde, avec une moyenne de 7,6 enfants par femme.

Par ailleurs, la situation politique du Niger n’est pas épargnée par l’instabilité qui règne dans la région. Le pays subit notamment la menace djihadiste qui sévit dans toute la région sahélienne.

Dans ce contexte, l’enracinement d’une gouvernance démocratique que la population appelle de ses vœux a du mal à se concrétiser. Des manifestations sont interdites, des leaders sociaux emprisonnés. Les enjeux de gouvernance sont donc particulièrement présents au Niger.

Notre action

Le CCFD-Terre Solidaire appuie les organisations paysannes nigériennes, comme Mooriben, dans leur transition vers l’agroécologie : techniques optimisant la rareté des ressources naturelles comme l’eau, adaptation des cultures aux changements climatiques, cultures permettant aux familles paysannes d’assurer leur souveraineté alimentaire tout au long de l’année, mise en place de circuits courts, implication des femmes…

Plusieurs associations partenaires au Niger sont engagées dans le programme TAPSA (Transition vers une Agroécologie Paysanne au service de la Souveraineté Alimentaire), ancien PAIES.

Grâce aux efforts de collectifs d’agriculteurs, certains territoires présentent des signes encourageants de régénérescence végétale, de diminution de l’érosion et d’augmentation de la fertilité.

Le renforcement de la décentralisation de la gouvernance au niveau local est aussi un thème majeur de l’activité partenariale du CCFD-Terre Solidaire, afin de promouvoir la démocratie, lutter contre les inégalités et mettre en œuvre les conditions d’un vivre-ensemble apaisé.

Quelques projets que nous soutenons :

Nos alliés