Dossier : Découvrir la démarche agroécologique et citoyenne d’une fédération paysanne guinéenne (webdoc)

Comment la diversification des cultures joue contre la malnutrition

Publié le 17.02.2020 Mis à jour le 11.03.2020

Episode 2 #EntréeEnAgroécologie

Depuis 3 ans, l’introduction de pratiques agroécologiques encourage les cultures de légumes et fruits variés qui ont un impact direct sur la nutrition des familles de producteurs, premières concernées par la malnutrition.

Dans le monde :
- 80% de la nourriture produite vient de l’agriculture familiale,
- 70% de ceux qui souffrent de la faim (sous-alimentation) se trouvent dans le monde rural
- 55% sont de petits producteurs.

Lire aussi notre infographie sur les causes de la faim dans le monde

La Fédération développe depuis plusieurs années dans la zone du projet (Gaoual, Koundara et Mali) des séances de sensibilisation à la nutrition et à l’hygiène auprès des familles paysannes.

Les femmes sont conseillées pour préparer des repas équilibrés notamment pour les enfants.

Plus largement, c’est l’ensemble des paysans qui sont sensibilisés à la polyculture portée par l’agroécologie afin de varier les aliments .

Depuis 3 ans, 2600 membres de la Fédération ont été formés lors de 2250 séances de démonstrations effectuées par les paysans relais.

Dans la zone du projet (Gaoual, Koundara et Mali), la Fédération des Paysans du Fouta Djallon encourage la pratique du maraichage auprès de ses membres qui auparavant cultivaient principalement le riz, le maïs, l’oignon et la pomme de terre. S’y ajoutent désormais de nombreux légumes et des fruits.

L’aménagement de 61 hectares de périmètres (protection grillagée et puits) a également permis de développer le maraichage en saison sèche.

L’introduction de pratiques agroécologiques, qui encouragent les cultures de légumes et fruits variés, ont un impact direct sur la nutrition des familles de producteurs.

Les vidéos présentées ici ont été réalisées dans le cadre du projet SARA cofinancé par l’UE, le CCFD Terre-Solidaire, le Comité français pour la Solidarité internationale et la Fondation de France.
Le projet vise à améliorer la résilience en renforçant l’autonomie des exploitations familiales face aux crises sanitaires et aux changements climatiques.

Ce documentaire concerne une partie du projet Sara mis en œuvre dans la région de Moyenne guinée et plus particulièrement les départements de Gaoual, Koundara et Mali où intervient la Fédération des Paysans du Fouta Djallon en partenariat avec le CCFD-Terre Solidaire.

Les vidéos ont été réalisées avec le soutien financier de l’Union Européenne. Leur contenu relève de la seule responsabilité du CCFD-Terre Solidaire et ne reflète pas nécessairement les opinions de l’Union Européenne.

Réalisation des vidéos : Julie Biro

Retrouvez tous nos articles sur nos projets agroécologiques

À lire
Suivez-nous
CCFD-Terre Solidaire
Comité Catholique Contre la Faim
et pour le Développement – Terre Solidaire
4 rue Jean Lantier
75001 Paris
France
Tel (+33)1 44 82 80 00
N° SIREN 775 664 527
N° RNA W759000066