| |
Comité Catholique Contre la Faim et pour le Développement – Terre Solidaire

Quelques sujets clés inquiètent les acteurs de la société civile alors que le référendum se tient dans 6 mois.

Publié le 11.05.2010 Mis à jour le 13.02.2013

Quelques sujets clés inquiètent les acteurs de la société civile alors que le référendum se tient dans 6 mois : les ressources pétrolières sont majoritairement situées au Sud, les pipelines passent uniquement par le Nord et rejoignent Port-Soudan dans l’est du pays. Cette répartition « inégale » de la principale ressource économique du pays pose aujourd’hui encore la question de la délimitation d’une frontière qui soit acceptable, de part et d’autre, par les deux gouvernements.

Quelques sujets clés inquiètent les acteurs de la société civile alors que le référendum se tient dans 6 mois.
© CCFD-Terre Solidaire

Autre point sensible : près de deux millions de sud-soudanais qui ont fui les combats, résident actuellement dans les faubourgs de Karthoum, il est évident qu’en cas de sécession, le gouvernement du Nord n’hésitera probablement pas à déplacer (par la force) ces populations à destination du nouvel Etat sud-soudanais, qui se verrait alors en proie à une crise humanitaire féroce.

La question de la viabilité de ce nouvel Etat que certains qualifient déjà de « pré-Etat failli » reste également posée, le SPLM/A (Sudan People Liberation Mouvement/Army) n’a pas montré, durant les 5 années qui viennent de s’écouler, de compétences avérées en matière de gestion institutionnelle et son administration est entachée par de nombreuses affaires de corruption. En outre, les violences se répètent inlassablement dans les gouvernorats du Sud , les incursions répétées du mouvement rebelle de la LRA ougandaise (L’Armée de Résistance du Seigneur) n’arrangent pas la situation sécuritaire et montrent les limites de l’administration et des moyens du GoSS (Government of Southern Sudan). Les élections ont également fait apparaître de graves et profondes divisions au sein du SPLM/A, suscitant parfois des affrontements entre factions et pouvant faire craindre des violences futures.

Télécharger l’intégralité du document (pdf)

Nous suivre
Passer à l'action
Comité Catholique Contre la Faim et pour le Développement – Terre Solidaire
CCFD-Terre Solidaire
CCFD-Terre Solidaire
Comité Catholique Contre la Faim et pour le Développement – Terre Solidaire
4 rue Jean Lantier
75001 Paris
France
Tel (+33)1 44 82 80 00
N° SIREN 775 664 527
N° RNA W759000066