Publié le 24.02.2009 • Mis à jour le 09.09.2016

Plaidoyer pour une agriculture paysanne au Bénin

SYNPA née en 2002, elle a réussi à mobiliser une partie du monde agricole pour défendre ses intérêts et présenter des propositions concrètes aux pouvoirs publics béninois en faveur de l’agriculture paysanne.

L’élection du nouveau Président de la république Yayi Boni a renforcé la tendance très libérale de l’économie béninoise. Sur le plan agricole, le Président a développé une stratégie basée sur la culture intensive du palmier à huile et le développement des agro-carburants. Cette stratégie est une actualisation du modèle de culture de rente à l’exportation fortement dénoncée par SYNPA qui propose à l’inverse une stratégie basée sur la sécurité alimentaire et l’attribution des terres libres aux petits paysans.

Objectifs :
Défendre les intérêts des petits paysans et promouvoir des politiques agricoles en leur faveur tout en favorisant leur participation réelle aux actions de développement, la lutte contre la marginalisation et contre toute forme d’exclusion sociale. Domaine de lutte syndicale : L’accès aux terres publiques pour les petits paysans. L’amélioration de la gestion des marchés locaux La mécanisation du monde agricole Le financement de l’agriculture paysanne Le développement des projets agricoles pour les membres de SYNPA La lutte contre l’introduction des OGM au Bénin Le développement inconsidéré des agro-carburants au Bénin.

Activités :
Pour atteindre ses objectifs, SYNPA travaille sur le renforcement du mouvement (formation des militants, organisation de débats, mobilisation des organisations paysannes, mise en place d’alliances).
Elle organise aussi des campagnes de plaidoyer afin d’exercer des pressions parlementaires et médiatiques. En 2009, SYNPA se consacrera particulièrement à structurer une large coalition des organisations paysannes pour défendre l’agriculture paysanne. Elle développera une campagne de plaidoyer contre les agro-carburants au Bénin et défendra devant le Ministère de l’agriculture ses projets de fermes paysannes pour obtenir des moyens publics (terres publiques, crédits...).

Nos projets

30 novembre 2018

Accorder l’humain et la planète, les initiatives qui marchent ! (carte interactive)

Il peut sembler difficile d’articuler écologie et droits humains. Pourtant, le CCFD-Terre Solidaire accompagne ses partenaires dans le (...)

5 novembre 2018

Après le séisme et le tsunami sur l’île de Sulawesi en Indonésie, l’aide s’organise

Un violent séisme suivi d’un tsunami ont durement frappé l’île de Sulawesi en Indonésie le 28 septembre dernier. Les organisations (...)

13 septembre 2018

Au Sénégal, la population vent debout contre la centrale à charbon de Bargny

Au Sénégal, la construction d’une centrale à charbon suscite une forte opposition locale. Outre son impact sur le réchauffement climatique (...)

S’informer

8 janvier 2019

Brésil : forte inquiétude de l’Eglise et de la société civile sur le devenir des terres indigènes (témoignage)

Au Brésil, le nouveau président Jair Bolsonaro vient déjà d’annoncer le transfert de la responsabilité de la démarcation des terres indigènes (...)

20 décembre 2018

Pourquoi promouvoir l’agroécologie paysanne ?

Améliorer les conditions de vie socio-économiques et écologiques des populations rurales, c’est possible ! Le CCFD-Terre Solidaire fait le (...)

17 décembre 2018

Souveraineté alimentaire : « La Tunisie a perdu le contrôle de son modèle agricole »

307 - DECEMBRE

Pour des raisons historiques, le modèle tunisien est fondé sur l’exportation et la dépendance. Décryptage avec Habib Ayeb, géographe et (...)