Publié le 26.05.2011 • Mis à jour le 13.08.2012

Pour répondre à l’urgence dans les pays arabes et en Afrique, le G8 doit s’attaquer à l’évasion fiscale

Une lutte renforcée contre l’évasion fiscale

Thèmes :

Paris, le 26 mai 2011

Un soutien fort et durable aux pays arabes post-révolution et aux pays africains présents au G8, passe d’abord par une lutte renforcée contre l’évasion fiscale. Chaque année, ce sont 800 milliards d’euros qui quittent les pays en développement vers les paradis fiscaux, soit 125 milliards de recettes fiscales en moins pour financer leurs politiques publiques. En cause, les pratiques de certaines multinationales, dont la majorité sont issues des pays du G8, qui bénéficient de ce hold-up financier.

Alors que les chefs d’Etat et de gouvernement des pays du G8 discutent aujourd’hui de l’état de l’économie mondiale et des conséquences de la crise financière, il est urgent qu’ils se penchent sur cette question cruciale de l’évasion fiscale.

Si ce G8 sous présidence française, reporte à plus tard un renforcement des règles contraignantes, les détournements massifs qui ont marqué les régimes déchus des présidents Ben Ali, Hosni Moubarak ou ceux de chefs d’Etat africains toujours en exercice, risquent de se reproduire, et d’hypothéquer encore plus les chances d’un développement socio-économique.

La mobilisation citoyenne s’accélère autour de la campagne du CCFD-Terre Solidaire, Aidons l’Argent à quitter les paradis fiscaux. Son objectif est d’obtenir de Nicolas Sarkozy et de ses partenaires un renforcement des sanctions à l’encontre des paradis fiscaux. En accueillant des centaines de milliards d’euros non soumis à l’impôt, ces territoires opaques hypothèquent l’amélioration de la santé, de l’éducation et du niveau de vie de centaines de millions d’individus.

Les chiffres de la campagne
- 100 000 internautes sont venus s’informer sur aidonslargent.org et la page Facebook.com/aidonslargent recense plus de 18 000 fans.

  • Plus de 320 000 cartes postales de la campagne ont été envoyées par la poste ou par le web.

Une campagne de dimension internationale
Des organisations de la société civile de trois continents, notamment Latindadd (Amérique latine) et Tax Justice Network Africa, sont alliés au CCFD-Terre Solidaire pour lancer une campagne internationale contre les paradis fiscaux.

Des collectivités locales s’engagent
Treize régions françaises, dont l’Île-de-France, sensibilisées par la campagne aux enjeux de la lutte contres les paradis fiscaux, ont déjà décidé d’imposer plus de transparence à leurs partenaires financiers. Certaines collectivités locales envisagent de prendre des mesures contraignantes contre les banques récalcitrantes.

Des rapports de référence
La campagne Aidons l’Argent s’appuie sur une solide expertise, comme en témoigne la publication par le CCFD-Terre Solidaire de deux rapports d’analyse sur la finance internationale. Dernier en date, « La réforme de Wall Street vue par la société civile » sur la loi américaine Dodd-Frank de régulation de la finance (http://ccfdterresolidaire.org/ewb_pages/i/info_2465.php), co-publié avec l’ONG américaine Center of Concern.

En 2010, le rapport « Economie déboussolée » avait pointé du doigt la gravité des dommages causés par les paradis fiscaux (http://ccfdterresolidaire.org/ewb_pages/i/info_2378.php).

Une plateforme de campagne multimédia
Le site www.aidonslargent.org et la page facebook.com/aidonslargent permettent aux militants de télécharger des outils de campagne et au public de s’informer sur les paradis fiscaux et les moyens d’agir avec la campagne Aidons l’argent à quitter les paradis fiscaux.

Contacts presse :
Véronique de la Martinière, v.delamartiniere@ccfd.asso.fr, 01 44 82 80 64
Nathalie Perramon, n.perramon@ccfd.asso.fr, 01 44 82 80 67

Télécharger le communiqué de presse (pdf)

Nos projets

13 septembre 2018

Au Sénégal, la population vent debout contre la centrale à charbon de Bargny

Au Sénégal, la construction d’une centrale à charbon suscite une forte opposition locale. Outre son impact sur le réchauffement climatique (...)

16 mai 2018

Bénin : l’association Sin Do donne la voix aux femmes

Face aux violences faites aux femmes et aux jeunes filles au Bénin, l’association Sindo lutte avec elles pour leur dignité et développe (...)

1er février 2017

Bénin : « Aidons les enfants à échapper à la traite »

FDM n°297

La traite d’enfants touche les jeunes Béninois les plus pauvres du pays. Face à ce phénomène, Sin Do, partenaire du CCFD-Terre Solidaire, (...)

S’informer

29 novembre 2018

Cameroun : Les restrictions de la liberté d’expression marquent un signal inquiétant du nouveau mandat du Président Biya (communiqué)

• Au moins six journalistes arbitrairement arrêtés dans le cadre de leur travail • Disparition forcée d’un défenseur des droits humains • (...)

8 novembre 2018

RDC : 9 villages portent plainte contre une banque de développement allemande (communiqué)

Neuf communautés de la République démocratique du Congo ont accompli un geste historique cette semaine : elles ont porté plainte contre la (...)

30 octobre 2018

Afrique du sud : l’enjeu vital de la redistribution des terres

FDM n°306

En attendant les fruits d’une réforme agraire complète qui verrait des propriétaires expropriés sans compensation, les terres communales (...)